Jacques II d'Aragon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Jacques II.
Jacques II d'Aragon

Jacques II d'Aragon dit le Juste (catalan:Jaume II El Just, castillan : Jaime II), est né vers 1267,et mort le 5 novembre 1327 à Barcelone, fut roi de Sicile, puis roi d'Aragon et de Valence et comte de Barcelone. C'était le second fils de Pierre III d'Aragon et de Constance de Hohenstaufen.

Il fut d'abord roi de Sicile de 1285 à 1291 sous le nom de Jacques Ier puis, à la mort de son frère aîné le roi d'Aragon Alphonse III le Franc, abandonna la Sicile à son jeune frère Frédéric II de Sicile pour devenir lui-même roi d'Aragon de 1291 à 1327.

En 1295, il occupa le royaume de Murcie aux dépens de la Castille, mais il dut rendre ce royaume en 1304 par le traité de Torrellas.

Il eut un rôle important pour la gestion des biens et des personnes lors de la dissolution de l'Ordre du Temple, en Aragon.

Article détaillé : Ad providam.

Descendance[modifier | modifier le code]

Jacques II d'Aragon s'est marié quatre fois :

Seule sa seconde épouse, Blanche d'Anjou, lui donne dix enfants :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Stéphane Péquignot, Au nom du roi. Pratique diplomatique et pouvoir durant le règne de Jacques II d’Aragon (1291-1327), Madrid, Casa de Velazquez,‎ 2009, 640+205 p. (ISBN 978-8-4968-2029-6, résumé)

Notes et références[modifier | modifier le code]


  1. Frédéric II voulut être dit III, pour s'inscrire dans la lignée des Hohenstaufen, dont il descendait par sa mère. Ceci amène à le confondre parfois avec son petit-fils, Frédéric III de Sicile le Faible.