Jacques IV de Majorque

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Jacques II d'Achaïe)
Aller à : navigation, rechercher
Jacques IV de Majorque
Image illustrative de l'article Jacques IV de Majorque
Titre
Roi consort de Naples
26 septembre 136320 janvier 1375
(11 ans, 3 mois et 25 jours)
Prédécesseur Louis de Tarente
Successeur Othon IV de Brunswick-Grubenhagen
Roi de Majorque (titulaire)
134920 janvier 1375
Prédécesseur Jacques III
Successeur Isabelle Ire
Prince d'Achaïe (titulaire)
134920 janvier 1375
Prédécesseur Jacques III
Successeur Jeanne Ire
Biographie
Dynastie Maison de Barcelone
Date de naissance 26 août 1336
Lieu de naissance Montpellier
Date de décès 20 janvier 1375 (à 38 ans)
Lieu de décès Soria (Castille)
Père Jacques III de Majorque
Mère Constance d'Aragon
Conjoint Jeanne Ire

Jacques IV de Majorque

Jacques de Majorque (26 août 133620 janvier 1375), roi consort de Naples, prétendant à la principauté d'Achaïe sous le nom de Jacques II et prétendant au trône de Majorque sous le nom de Jacques IV, est un prince catalan du XIVe siècle. Il est également comte titulaire de Roussillon et de Cerdagne.

Famille[modifier | modifier le code]

Jacques est le fils unique de Jacques III de Majorque et de Constance d’Aragon. Il a une sœur cadette, Isabelle (1337-1406).

Biographie[modifier | modifier le code]

Jacques IV est dépossédé de son royaume et de ses comtés de Roussillon et de Cerdagne en 1344 par son cousin, Pierre IV d'Aragon qui le maintient en captivité, à Barcelone, jusqu’en 1362. Il s’échappe et rejoint la cour du royaume de Naples. La reine Jeanne, veuve de Louis de Tarente, épouse Jacques le 26 septembre 1363 au Castel Nuovo. Jacques, auquel Jeanne a accordé le titre de duc de Calabre (et non de roi)[réf. nécessaire], part pour l’Espagne afin de reconquérir son royaume mais il est défait et fuit vers Bordeaux. Là, il fait alliance avec le Prince noir pour restaurer Pierre le Cruel sur le trône de Castille et lui-même sur le trône de Majorque. Lors de la campagne de Castille, il tombe malade à Valladolid. Incapable de chevaucher, il y est capturé par Henri de Trastamara qui le libère moyennant une rançon payée par Jeanne. Il revient à Naples pour repartir : Henri de Trastamara est en guerre contre Pierre IV d'Aragon et Jacques veut en profiter pour reconquérir le Roussillon et la Cerdagne, les principaux fiefs de son royaume majorquin. Hélas pour lui, Jean de Gand a facilité une trêve entre la Castille et l’Aragon et les forces de Pierre IV écrasent celles de Jacques. Il s’enfuit en Castille et il meurt à Soria en 1375.

Sa sœur Isabelle I de Majorque, mariée à Jean II de Montferrat, hérite de sa prétention à la couronne de Majorque.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Philip Grierson et Lucia Travaini, Medieval European Coinage: Volume 14, South Italy, Sicily, Sardinia: With a Catalogue of the Coins in the Fitzwilliam Museum, Cambridge, Volume 14, Part 3, Cambridge University Press,‎ 1998 (ISBN 0-5215-8231-8)