Jacques Hébert (homme politique, 1923-2007)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Jacques Hébert.

Jacques Hébert (né le 21 juin 1923 à Montréal - mort le 6 décembre 2007 dans la même ville) était un journaliste, essayiste, éditeur et homme politique québécois, membre du Parti libéral du Canada, qui fut sénateur de 1983 à 1998.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jacques Hébert a fait ses études au Collège Sainte-Marie de Montréal, à l'University of Prince Edward Island et à l'École des hautes études commerciales de Montréal.

Il a été le directeur fondateur de l'hebdomadaire Vrai, secrétaire et administrateur de la revue Cité Libre et directeur fondateur des Éditions du Jour. Il fonda également la Ligue des droits de l'homme, qui devint par la suite la Ligue des droits et libertés, avec Pierre Elliott Trudeau, Gérard Labrosse et J.Z. Léon Patenaude, en 1963[1],[2].

Il a écrit et plaidé publiquement en faveur de l'innocence de Wilbert Coffin lors de l'Affaire Coffin. En 1971, il fonde Jeunesse Canada Monde, alors que c'est en 1977 qu'il a fondé Katimavik. Ces deux organismes ont un point en commun : réunir des jeunes de partout, d'origines différentes, de langues et cultures différentes. Le programme de Jeunesse Canada Monde a un volet international (en général, trois mois dans une communauté canadienne et trois mois à l'étranger), alors que Katimavik propose une meilleure compréhension du Canada en proposant trois communautés canadiennes. En général, ces programmes sont d'une durée de cinq à neuf mois.

Il adorait Cuba et, depuis les dernières années, il y vivait la plupart de ses hivers.

Décédé le 6 décembre 2007 à Montréal à l'âge de 84 ans, il a légué son corps à l'université de Montréal.

Publications[modifier | modifier le code]

  • Autour des trois Amériques, 1948
  • Autour de l'Afrique, 1950
  • Coffin était innocent, 1958
  • Deux innocents en Chine rouge, (avec Pierre Elliott Trudeau), 1961
  • J'accuse les assassins de Coffin, 1963
  • Trois jours en prison, 1965
  • Les écoeurants, 1966, 1987
  • Deux innocents dans un igloo, 1990
  • En 13 points Garamond, 2002
  • La Comtesse de Merlin, 2004

Honneurs[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Lucie Laurin, Des luttes et des droits. Antécédents et histoire de la Ligue des droits de l’homme de 1936 à 1975, Montréal, Éditions du Méridien, 1985
  2. Lucie Laurin, Des luttes et des droits. Antécédents et histoire de la Ligue des droits de l’homme de 1936 à 1975, Montréal, Éditions du Méridien, 1985

Lien externe[modifier | modifier le code]