Jacques Guy

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Jacques Guy, né le 2 octobre 1944, est un linguiste français, établi en Australie depuis 1968.

Biographie[modifier | modifier le code]

Son parcours universitaire l'a conduit tout d'abord à étudier le chinois, le japonais et le tahitien à l'École des langues orientales de Paris. Il a ensuite fait sa thèse de doctorat sur le sakao, dialecte d'Espiritu Santo (Vanuatu) au sein de l'université nationale australienne[1]. Il s'est intéressé par la suite au traitement automatique des textes et à la taxonomie numérique, ce qui l'a mené en 1985 au laboratoire de recherche sur l'intelligence artificielle de Telecom Australia (Telstra) à Clayton, banlieue de Melbourne, où il est resté en poste jusqu'en 1998.

Ses travaux l'ont conduit à se confronter à deux énigmes linguistiques : le Rongo-Rongo et le manuscrit de Voynich.

Notes et références[modifier | modifier le code]