Jacques Guillaume Lucien Amans

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Autoportrait du peintre portraitiste Jacques Guillaume Lucien Amans (1845).

Jacques Guillaume Lucien Amans, (1801-1888), est un peintre portraitiste néoclassique de La Nouvelle-Orléans dans les années 1840 et 1850.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jacques Guillaume Lucien Amans naquit à Maastricht, son père, Paul Serge Amans, né à Narbonne en 1765, était un officier, capitaine-adjudant de la Grande Armée napoléonienne en poste à Maastricht.

Jacques Guillaume Lucien Amans reçoit une formation artistique néoclassique. Il expose au Salon de Paris de 1831 à 1837. Il rencontre le peintre Jean Joseph Vaudechamp avec lequel il se lie d'amitié. Ce dernier l'emmène en Amérique et débarquent à La Nouvelle-Orléans. Ils visitent et découvrent la Louisiane.

En 1839, son ami Jean Joseph Vaudechamp s'en retourne en France. Jacques Guillaume Lucien Amans reste en Louisiane.

En 1840, il épouse Azoline Landreaux, fille d'un planteur de canne à sucre de la paroisse de Saint Charles, Pierre Honoré Landreaux. Une fois marié, le couple achète une plantation dans la paroisse de La Fourche. Il s'adonne à sa passion, la peinture et notamment la représentation de portraits de personnalités de la bonne société louisianaise.

En 1856, il revient en France avec son épouse et ils s'installent au château de Lévis-Saint-Nom dans lequel il mourra en 1888 sans être retourné en Louisiane.

Galerie de portraits[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :