Jacques Gruet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Jacques Gruet était un clerc de notaire genevois, par ailleurs libertin et athée, mis à mort pour ses opinions.

Biographie[modifier | modifier le code]

Arrêté pour avoir placardé dans la Cathédrale Saint-Pierre de Genève un texte dénonçant la tyrannie théocratique instaurée par Jean Calvin, Gruet, membre du « parti des libertins », est exécuté à Champel le 26 juillet 1547 après avoir été longuement torturé[1].

Liens et références externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Éléments (revue), n°117, été 2005, Ephémérides, p.2