Jacques Grasset de Saint-Sauveur

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Jacques Grasset de Saint-Sauveur (1757-1810) est un écrivain et diplomate français.

Né à Montréal, il est le frère du bienheureux André Grasset de Saint-Sauveur. Il vint étudier à Paris en 1764 chez les jésuites de Sainte-Barbe, puis commença à suivre la carrière diplomatique de son père et de son frère. Ayant travaillé pendant dix ans comme vice-consul à la commission sous les ordres de son père, il devint vice-consul en Hongrie, puis au Caire.

Il se tourne ensuite vers les lettres et publie, entre 1784 et 1812, une vingtaine d'ouvrages, souvent légers ou illustrés, dont :

  • La Belle Captive, ou Histoire véritable du naufrage & de la captivité de Mlle Adeline, comtesse de St-Fargel, âgée de 16 ans, dans une des parties du royaume d’Alger, en 1782, Paris, 1786 ;
  • Costumes civils de tous les peuples connus (avec Sylvain Maréchal), 1784 et suivantes ;
  • Tableaux cosmographiques de l'Europe, l'Asie, l'Afrique et l'Amérique, 1787 ;
  • L'Antique Rome, 1795, en 50 tableaux ;
  • Encyclopédie des voyages, 1795-96 ;
  • Les amours du fameux comte de Bonneval, pacha à deux (trois) queues, connu sous le nom d’Osman, rédigé d’après quelques mémoires particuliers, Paris, 1796 ;
  • Le Sérail ou Histoire des intrigues secrètes du Grand Seigneur, 1796 ;
  • Les Fastes du peuple français, 1796 ;
  • Les Amours d’Alexandre et de Sultane Amasille, 1797.
  • Esprit des ana, 1801 ;
  • Voyage pittoresque dans les autres parties du monde, 1806 ;
  • Les Archives de l'honneur, 1805.

Sur les autres projets Wikimedia :