Jacques François Joseph Swebach-Desfontaines

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Bataille d'Austerlitz

Jacques François Joseph Swebach-Desfontaines (1769-1823) est un peintre et dessinateur du Premier Empire.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jacques François Joseph Swebach dit Fontaine, ou Swebach-Desfontaines, naît à Metz en 1769. Jacques-François-Joseph Swebach-Desfontaines a laissé de nombreuses estampes et dessins[1]. Il apprend le métier avec son père, puis avec de Michel Hamon-Duplessis, à Paris. Spécialiste des scènes de bataille, il a brillamment illustré la geste napoléonienne. Il était aussi reconnu pour ses scènes de genre[2]. Premier peintre de la Manufacture de Sèvres de 1802 à 1813, Swebach-Desfontaines a également créé de nombreux cartons pour celle-ci. Il est appelé entre 1815 et 1817 à Saint Pétersbourg pour y diriger la manufacture royale de porcelaine. Jacques François Joseph Swebach décéda à Paris en 1823 et fut inhumé au cimetière du Père-Lachaise[3].

Il épousa Antoinette-Prudence Pujolle. Ils eurent deux fils, dont Édouard-Bernard Swebach (ou Chwebach, Paris 1800 - Versailles 1870), inventeur d'un procédé de fabrication de gaz inexplosible à domicile et également peintre de genre et de sujets militaires[2].

Œuvres principales[modifier | modifier le code]

  • Bataille d'Abensberg, estampe, Auxonne ; musée Bonaparte.
  • Bataille d'Iéna, estampe, Auxonne ; musée Bonaparte.
  • Bataille du Mont-Thabor, estampe, Auxonne ; musée Bonaparte.
  • Bataille de Wagram, estampe, Auxonne ; musée Bonaparte.
  • Bataille de Preussich-Eylau, estampe, Auxonne ; musée Bonaparte.
  • Prise d'Ulm, estampe, Auxonne ; musée Bonaparte.
  • Bataille de Friedland, estampe, Auxonne ; musée Bonaparte.
  • Le coche, (H/t), Toulouse ; musée des Augustins.
  • Arrivée au Louvre des trésors d'art de la Grande Armée, Paris ; musée du Louvre département des Arts graphiques
  • Halte de cavaliers, (H/T), Paris ; musée du Louvre département des Peinture.
  • Une chasse à courre (H/T), Paris ; musée du Louvre département des Peintures
  • Le camp de Saint-Omer (H/T), 1788, Versailles ; musée national des châteaux de Versailles et de Trianon
  • Chasse au cerf, (H/T), Marseille ; musée des beaux-arts.
  • Charge de hussard sous l'empire (H/T), Collection particulière[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

  1. Jacques-François-Joseph Swebach-Desfontaine sur Joconde
  2. a et b François Brulliot: Dictionnaire des monogrammes, marques figurées, lettres initiales, noms abrégés, etc, avec lesquels les peintres, dessinateurs, gravers et sculpteurs ont désignés leurs noms, Institut littéraire artistique de la librairie de JG Cotta, Munich, 1832 (p.355).
  3. J. B. Richard, Le véritable conducteur aux Cimetières du Père La Chaise, Montmartre, Mont-Parnasse et Vaugirard, Paris, Terry,‎ 1836 (lire en ligne), p. 62
  4. Tableau sur christies.com.