Jacques Frémin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Frémin.

Jacques Frémin (né le à Reims - mort le à l’Hôtel-Dieu de Québec), était un religieux et missionnaire jésuite français du XVIIe siècle.

Fils de Jacques Frémyn (1583-1636), contrôleur des tailles, et d'Élisabeth Lespagnol, Jacques Frémin appartenait à une des meilleures familles rémoises. Son frère aîné épousa la tante de saint Jean-Baptiste de La Salle.

Religieux de la Compagnie de Jésus, il fut envoyé au Canada où il arriva le . Il vécut parmi les Iroquois et y établit une mission en 1666. Comme il possédait le dialecte des Hurons et des Onondagues, ainsi que des Mohawks, cela lui donna une grande influence sur ces peuples. Il baptisa par milliers des Algonquins et des Hurons. En 1668, il fut envoyé dans le pays des Sénèques, où il fut reçu avec tous les honneurs. On lui doit la conversion de plusieurs milliers d’Indiens. Confesseur des hospitalières de Québec en 1683, il mourut en odeur de sainteté à l’Hôtel-Dieu de Québec le .

Sources[modifier | modifier le code]

  • Cet article contient tout ou partie d'un document provenant du site La Vie rémoise.


Liens externes[modifier | modifier le code]