Jacques Faivre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Faivre.
Jacques Faivre
Biographie
Nom de naissance Jacques Maurice Faivre
Naissance 11 août 1934
Lyon (France)
Ordination sacerdotale 29 juin 1960
Décès 13 août 2010 (à 76 ans)
Évêque de l’Église catholique
Consécration épiscopale 14 juin 1992 par le
card. Albert Decourtray
Dernier titre ou fonction Évêque émérite du Mans
Évêque du Mans
29 juillet 19973 juillet 2008
Précédent Georges Gilson Yves Le Saux Suivant
Évêque titulaire de San Leone, auxiliaire de Lyon
29 avril 199229 juillet 1997

Blason
(en) Notice sur www.catholic-hierarchy.org

Jacques Faivre, né à Lyon le 11 août 1934 et mort le 13 août 2010[1] est un évêque catholique français, évêque du Mans de 1997 à 2008.

Biographie[modifier | modifier le code]

Formation[modifier | modifier le code]

Jacques Faivre est entré au séminaire de Francheville dans le Rhône avant de poursuivre sa formation au séminaire universitaire de Lyon, obtenant une licence de théologie.

Il a été ordonné prêtre pour l'archidiocèse de Lyon le 29 juin 1960.

Principaux ministères[modifier | modifier le code]

Il a tout d'abord assumé un ministère paroissial à Lyon pendant 9 ans avant de se consacrer pendant 15 ans à l'aumônerie de lycées. En 1984, il devient curé des paroisses Notre-Dame-Saint-Vincent et Saint-Paul à Lyon, avant de devenir archidiacre de l'agglomération lyonnaise en 1989.

Nommé évêque auxiliaire de Lyon le 11 avril 1992, il a été consacré évêque en la Primatiale Saint-Jean de Lyon le 14 juin 1992 par le cardinal Albert Decourtray.

Il est nommé évêque du Mans le 29 juillet 1997, prend possession de son siège le 3 septembre 1997, et est intronisé le 21 septembre 1997. Il a pour collaborateur en tant que vicaire général l'abbé Jean Brégeon.

Le 27 mars 2008, il a annoncé qu'il a présenté sa démission au pape pour raison de santé. Celle-ci ne sera acceptée que quelques semaines plus tard de manière à ce qu'il puisse participer au rassemblement diocésain prévu à la pentecôte 2008.

Le 3 juillet 2008, son départ est officialisé par le Vatican. Il s'éteint deux ans plus tard, le 13 août 2010.

Béatification[modifier | modifier le code]

Le 15 septembre 2007, il a célébré la béatification de Basile-Antoine Moreau dans le centre Antares du Mans, en présence d'une trentaine d'autres évêques et archevêques, dont le légat du pape Benoît XVI, Mgr Martins. Cette célébration a été la première béatification célébrée en dehors du Vatican sans le Pape.

Dom Prosper Guéranger[modifier | modifier le code]

Le 21 décembre 2005, il a ouvert le procès diocésain de béatification et de canonisation de Dom Prosper Guéranger, liturgiste et restaurateur de l'ordre bénédictin de Solesmes[2].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • Fiche sur le site de l'épiscopat français
  • (en) Fiche sur catholic-hierarchy.org

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Annonce de son décès sur le site des évêques de France
  2. Cause de béatification de dom Guéranger