Jacques Eyser

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
René Arrieu et Jacques Eyser (au fond), scène de La Nuit des rois à la Comédie-Française en février 1976

Jacques Eysermann, dit Jacques Eyser, né le 29 août 1912 à Deauville et mort le 11 avril 1999 à Boulogne-Billancourt), est un acteur français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Le 13 octobre 1932, Jacques Eyser joue dans Andromaque à la Salle Gaveau avec les « Tragédiens associés » (Raoul-Henry, Audel, Carretier, Franconi, Gazonne, Brianne, Fondère)[1].
En 1933, il obtient au Conservatoire de Paris le premier prix de tragédie et un deuxième prix de comédie et signe avec M. Paul Abram, directeur de l'Odéon, un premier engagement de deux années[2].
Le théâtre de l'Odéon devenu en 1946 la deuxième salle du Français, il y est engagé comme pensionnaire.
Sociétaire de 1954 à 1978, doyen de 1975 à 1978, année où il prend sa retraite, il reste toutefois sociétaire honoraire de 1979 à sa mort.

Il participe à la création de la compagnie Jean-Laurent Cochet au théâtre Hébertot dans les années 1980 où il jouera encore beaucoup de personnages.

Principalement acteur de théâtre, il est aussi apparu dans de nombreux films et téléfilms.

Veuf le 19 avril 1954 d'Elmire Vautier épousée le 16 mai 1944 à Neuilly-sur-Seine, il se remarie en 1955 avec sa belle-fille Marie Navarre (1924 - 2008).

Jacques Eyser décède le 11 avril 1999 à Boulogne-Billancourt.
La presse dit alors de lui que les rôles classiques des pères nobles, des "manteaux" et des raisonneurs furent les spécialités de Jacques Eyser, qui était également à l'aise avec sa grande taille et sa voix tonitruante dans des rôles typés ou hauts en couleur[3].

Filmographie[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Doublage[modifier | modifier le code]

Théâtre[modifier | modifier le code]

Comédien[modifier | modifier le code]

Metteur en scène[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Journal Le Figaro no 287, 13 octobre 1932
  2. Journal Le Populaire no 3810, 14 juillet 1933, p. 4
  3. Article Mort du comédien Jacques Eyser, Libération, 15 avril 1999

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :