Jacques Bonsergent (métro de Paris)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bonsergent.
Jacques Bonsergent
Vue du quai direction Place d'Italie avec une rame MF 67 et l'équipement SIEL
Vue du quai direction Place d'Italie avec une rame MF 67 et l'équipement SIEL
Localisation
Pays France
Ville Paris
Arrondissement 10e
Coordonnées
géographiques
48° 52′ 16″ N 2° 21′ 38″ E / 48.871200504628, 2.360606789588948° 52′ 16″ Nord 2° 21′ 38″ Est / 48.871200504628, 2.3606067895889  

Géolocalisation sur la carte : 10e arrondissement de Paris

(Voir situation sur carte : 10e arrondissement de Paris)
Jacques Bonsergent

Géolocalisation sur la carte : Paris

(Voir situation sur carte : Paris)
Jacques Bonsergent
Caractéristiques
Zone 1
Transit annuel 2 727 155 (2013)
Historique
Mise en service 17 décembre 1906
Gestion et exploitation
Propriétaire RATP
Exploitant RATP
Code de la station 0804
Ligne(s) (5)
Correspondances
Bus (BUS) RATP 56 65
Noctilien (N) N01 N02
(5)
Précédent Gare de l'Est République Suivant

Jacques Bonsergent est une station du métro de Paris sur la ligne 5, dans le 10e arrondissement de Paris.

La station[modifier | modifier le code]

La station est ouverte le 17 décembre 1906, sous le nom Lancry, comme terminus Nord de la ligne 5. Le 15 novembre 1907, le terminus est reporté à Gare du Nord.

Lancry est le nom de famille du propriétaire du lieu sur lequel la rue avait été ouverte en 1777[1].

Le 10 février 1946, elle prend le nom de Jacques Bonsergent, pour faire suite à l'attribution du nom de Place Jacques-Bonsergent à l'intersection des rues Lucien-Sampaix, de Lancry et Albert-Thomas, avec le boulevard de Magenta sous lequel la station est implantée. Jacques Bonsergent était un ingénieur Arts et Métiers, premier fusillé de Paris lors de la Seconde Guerre mondiale, à 28 ans, le 23 décembre 1940.

D'autres stations du réseau ont aussi vu changer leur nom, après la Seconde Guerre mondiale, pour honorer la mémoire de résistants morts pour la France (Charles Michels, Guy Môquet, Marx Dormoy, Corentin Cariou).

La dispose de deux accès devant les nos 19 et 30 du boulevard de Magenta.

En 2011, 2 622 801 voyageurs sont entrés à cette station[2]. Elle a vu entrer 2 727 155 voyageurs en 2013 ce qui la place à la 199e position des stations de métro pour sa fréquentation[3].

Correspondances[modifier | modifier le code]

La station est desservie par les lignes 56 et 65 du réseau de bus RATP, et, la nuit, par les lignes N01 et N02 du réseau Noctilien.

À proximité[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Stations de métro d'Abbesses à Wagram, Gérard Roland, Christine Bonneton, avril 2008.
  2. Entrants annuels provenant de l'extérieur de la station (voie publique, correspondances bus, réseau SNCF, etc.), sur le site data.ratp.fr. Consulté le 5 novembre 2012.
  3. Trafic annuel entrant par station (2013), sur le site data.ratp.fr, consulté le 31 août 2014.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]