Jacques Bertin (cartographe)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bertin.

Jacques Bertin

Description de cette image, également commentée ci-après

Jacques Bertin

Naissance
Maisons-Laffitte, Yvelines (France)
Décès
Paris (France)
Nationalité Française
Champs Cartographie, Sémiologie graphique
Institutions Centre national de la recherche scientifique,
École pratique des hautes études,
École des hautes études en sciences sociales
Diplôme Sorbonne
Renommé pour Travaux sur la sémiologie graphique

Jacques Bertin (né à Maisons-Laffitte en 1918 et mort à Paris le ) est un cartographe français, père de la « sémiologie graphique » (aussi appelée la graphique).

Bertin effectue des études de géographie et de cartographie à la Sorbonne.

Vie professionnelle[modifier | modifier le code]

Il a été chargé de recherche au CNRS (Centre national de la recherche scientifique).

Il est également le créateur et directeur du laboratoire de cartographie de l'École pratique des hautes études (EPHE), VIe section, 1954 ; directeur d'études en 1957.

Il a enfin été directeur d'études à l'École des hautes études en sciences sociales (EHESS), en 1974, où il fut directeur du laboratoire de graphique.

Sources pour l'étude de l'œuvre et de l'homme[modifier | modifier le code]

Le fonds de documents donnés au département des cartes et plans de la Bibliothèque nationale de France (BnF) est constitué de ses notes, de ses manuscrits, de ses cartes et de sa documentation cartographique qui comprend des atlas. La BnF possède aussi Le Monde vu par Bertin (lavis, aquarelle et acrylique).

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Jacques Bertin a publié plusieurs dizaines d'articles et d'ouvrages scientifiques. On retiendra ses deux principaux ouvrages.

  • Sémiologie Graphique. Les diagrammes, les réseaux, les cartes, Paris, La Haye, Mouton, Gauthier-Villars, 1967. 2e édition : 1973, 3e édition : 1999, EHESS, Paris.
  • La graphique et le traitement graphique de l'information, Paris, Flammarion, 1977, 273 p.

L'atlas historique que Jacques Bertin a dirigé, paru en 1997, présente une approche intéressante que l'on peut qualifier de comparatiste. Il propose des planches synoptiques pour chaque grande période historique, où l'on visualise des migrations, des émergences de civilisations, sur l'ensemble des continents. Ces planches illustrent des chapitres développant les faits majeurs survenus pour chaque sous-ensemble géohistorique (l'Europe prenant certes une place accrue à partir du premier millénaire ap. J.-C.), le lecteur peut contextualiser chaque fait de civilisation dans des échelles plus globales.

  • J. Bertin, J. Devisse, D. Lavallée, J. Népote, Atlas historique universel. Panorama de l'histoire du monde, Genève, Éd. Minerve, 1997, 180 p.

Liens externes[modifier | modifier le code]