Jacques Andréani

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Andréani.


Jacques Andréani, est né à Paris le 22 novembre 1929, d'une mère et d'un père français.


Biographie[modifier | modifier le code]

Jacques Andréani est diplômé de l’Institut d'études politiques de Paris et ancien élève de l’École Nationale d’Administration (ENA).

À la sortie de l’ENA, il choisit la carrière diplomatique. Il a été aussitôt nommé secrétaire d’ambassade à Washington, où il est resté cinq ans, puis de là, après un stage à Paris pour apprendre le russe et étudier les questions d’Europe de l’Est, il a été affecté à Moscou. Il y a passé les périodes les plus difficiles de la guerre froide (construction du mur de Berlin, crise de Cuba de 1962).

Après Moscou, il revient à Paris, chargé, d’abord de l’Union soviétique, ensuite des relations avec l’ensemble des pays communistes d’Europe. Il rejoint en 1970 la délégation de la France auprès de l’OTAN comme Représentant permanent adjoint. De novembre 1972 à août 1975, il dirige la délégation française aux pourparlers préliminaires à la Conférence sur la Sécurité et la Coopération en Europe (CSCE) à Helsinki, puis à la CSCE elle-même à Genève. De 1975 à 1979, il est directeur d’Europe au Ministère des affaires étrangères.

En 1979, il est nommé ambassadeur en Égypte. Le 30 juillet 1981, il devient directeur des Affaires Politiques au Ministère de Affaires Étrangères pendant trois ans, jusqu’à sa nomination comme ambassadeur en Italie en octobre 1984. Après quatre années à Rome, il revient à Paris en mai 1988 en tant que directeur de cabinet de Roland Dumas, Ministre des Affaires étrangères. Le 7 septembre 1988, il est élevé à la dignité d'ambassadeur de France. En 1989, il rejoint Washington en tant qu’Ambassadeur. Il restera en poste jusqu’en octobre 1995.

Il a enseigné les relations internationales à l’université de Clermont-Ferrand (1996-1997), à l’université Johns-Hopkins, Centre de Bologne, (1997-1998) et à la LUISS à Rome (2000-2005).

Il a été par ailleurs dirigeant de la section Paris Centre et Sud des Jeunesses Socialistes dans les années 1950 et membre de la SFIO, puis co-fondateur du PSU et "compagnon de route" de Michel Rocard.


Associations[modifier | modifier le code]

  • ex-Président de la section États-Unis de l’Association France-Amériques,
  • ex-Président d’honneur de la Société Dante Alighieri – Comité de Paris,
  • ex-Président des Amis de l’Institut Dominicain d’Études Orientales du Caire,
  • ex-Président d’honneur de l’Association des Anciens Élèves de Sciences-Po.
  • Membre de la Commission trilatérale,
  • Membre du Club des Vigilants,
  • Membre du « Club de Monaco », institution privée qui rassemble des personnalités politiques, diplomatiques et de la presse des pays des deux rives de la Méditerranée.

Distinctions[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]