Jacques Amalric

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Amalric.

Jacques Amalric, né le 26 avril 1938 (76 ans) à Nantes[1], est un journaliste de presse écrite, ancien rédacteur en chef au journal Le Monde et directeur de la rédaction de Libération.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jacques Amalric entre au journal Le Monde en 1963 comme journaliste au service étranger et puis correspondant du quotidien à Washington (1970-1973) et à Moscou (1973-1977)[2]. Il devient chef du service étranger de 1977 à 1990 puis rédacteur en chef de 1990 à 1993. Il écrit aussi, régulièrement, pour le Monde Diplomatique. Il fut, en 1980, candidat à la succession de Jacques Fauvet à la tête du quotidien lors de la première élection de ce type organisée dans le milieu de la presse et remportée finalement par Claude Julien[3],[4]. Il rejoint ensuite le journal Libération dont il sera le directeur de la rédaction de 2000 à 2002 succédant à Frédéric Filloux. Il devient ensuite actionnaire minoritaire de Rue89[5].

Marié à Nicole Zand, critique littéraire au Monde, il est le père de l'acteur Mathieu Amalric.

Ouvrages publiés[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. La journée d'un journaliste documentaire de Madeleine Hartmann, 1967, sur le site du Centre national de documentation pédagogique.
  2. Le Monde 2 du 17 mai 2008, p. 61.
  3. Élection : direction du monde, reportage de Bruno Masure dans le journal télévisé de TF1 le 20 février 1980 ; sur le site de l'INA
  4. Élection : direction du monde, reportage de Jacques Merlino dans le journal télévisé de 20h d'Antenne 2 le 24 février 1980 ; sur le site de l'INA.
  5. [1], Rue89