Jacques-Laurent Agasse

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
La place de jeu

Jacques-Laurent Agasse, né le 24 avril 1767 à Genève, décédé le 27 décembre 1849 à Londres, est un peintre suisse.

Fils de Philippe Agasse et de Catherine Audéoud, petit-fils d'Étienne Agasse, reçu bourgeois de Genève en 1742, arrière-petit-fils d'Étienne Agasse d'Aberdeen. Ami de Wolfgang Adam Toepffer et de Firmin Massot, on connaît plusieurs tableaux peints par ces trois artistes: le paysage par Toepffer, les figures par Massot et les animaux par Agasse.

Issu d'une riche famille écossaise, Agasse a toutes les facilités pour développer ses goûts artistiques dans les meilleures conditions possibles. Il est encouragé par les peintres Massot et Toppfer et va à Paris où il entre dans l'atelier de David le 5 septembre 1787, puis travaille sous la direction d'Horace Vernet.. Il reste à Paris jusque vers 1798, tandis que des revers de fortune le décident à accepter les offres d'un riche anglais, qui l'emmène à Londres à la fin octobre 1800. Il y vit d'une existence modeste, et présenté au Régent 20 ans après. Il donne quelques peintures d'histoire, où les animaux ont leur place: Adonis tué par un sanglier, Alexandre domptant Bucéphale, Romulus et Rémus allaités par une louve, Androclès et son lion. Agasse est un peintre animalier d'une grande sensibilité[1].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Dictionnaire Bénézit, Dictionnaire critique et documentaire des peintres,sculpteurs, dessinateurs et graveurs de tous les temps et de tous les pays, vol. 1, éditions Gründ,‎ janvier 1999, 13440 p. (ISBN 2700030117), p. 98

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :