Jacques-Eugène Feyen

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Jacques Eugène Feyen

Description de cette image, également commentée ci-après

Autoportrait (1906)[réf. nécessaire]

Naissance 13 novembre 1815
Bey-sur-Seille
Décès 24 juillet 1908 (à 92 ans)
Paris
Nationalité Drapeau de la France France
Activités Photographe
Peintre
Formation école des beaux-arts de Paris
Maîtres Paul Delaroche
Élèves Augustin Feyen-Perrin
Récompenses Légion d'honneur en 1881

Jacques Eugène Feyen, né le 13 novembre 1815 à Bey-sur-Seille, Meurthe-et-Moselle et mort le 24 juillet 1908 à Paris (IXe arrondissement), est un photographe et peintre français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils d'un percepteur et frère ainé du peintre Augustin Feyen-Perrin[1], Jacques-Eugène entre à l'École des beaux-arts de Paris dans l'atelier de Paul Delaroche. Après avoir pratiqué la photographie avec son frère, il revient à la peinture. Il expose au Salon de 1841 à 1882, où il obtient des médailles en 1866 et 1880. Il est décoré de la Légion d'honneur en 1881.

Jacques-Eugène Feyen s'installe en été à Cancale, et y passe plusieurs mois par an à peindre des vues de la récolte des huitres et de la baie du Mont Saint-Michel. Ses tableaux naturalistes sont appréciés en France et à l'étranger. Sa copie de La Joconde remplace l'œuvre volée en 1913 au musée du Louvre à Paris.

Il repose dans la même tombe que son frère au cimetière de Montmartre (18e division) à Paris. Il est l'auteur du médaillon sculpté représentant son profil ornant leur pierre tombale.

Collections publiques[modifier | modifier le code]


Élèves[modifier | modifier le code]

Iconographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Qu'il initia à la peinture.
  2. Notice de l'œuvre sur la base Joconde.