Jacqueline Carey

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Jacqueline Carey, née le 9 octobre 1964 à Highland Park dans l'Illinois aux États-Unis, est une romancière américaine, spécialisée en fantasy.

Vie[modifier | modifier le code]

Jacqueline Carey a étudié au Lake Forest College dans l'Illinois et y a reçu son B.A en psychologie et en littérature. Pendant ses études, elle travaille six mois dans une librairie londonienne dans le cadre d’un programme d’échange. C’est durant cette période qu’elle décide de devenir écrivain. À son retour, elle commence sa carrière tout en travaillant dans le centre artistique d’un collège local. Dix ans plus tard, en 2001, elle rencontre enfin le succès avec la publication de son premier roman La Marque.

Jacqueline Carey vit actuellement dans le Michigan.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Auteure de fantasy, elle connaît le succès avec la série Kushiel, formée de deux trilogies.

La première qui débute avec La Marque, est complétée par L'Élue et L'Avatar. Y sont relatées, dans un monde historique alternatif, les aventures de Phèdre nò Delaunay, courtisane dans une société (Terre d’Ange) qui applique le précepte « Aime comme tu l'entends », enseignement d'un demi-Dieu nommé Elua. Elua est né du mélange du sang de Yeshua, fils de Dieu, aux larmes de Magdelene, le tout fécondé par la Terre. Par amour, sept anges rejetèrent Dieu pour suivre Elua et devenir ses compagnons terrestres. Tous les habitants de Terre d'Ange, les d’Angelins, descendent d’Elua et de ses anges et la carte de ce pays ressemble de façon frappante à la France. Des versions fictives de la Grèce, de la Grande-Bretagne, de l'Italie, de l'Allemagne et de l’Espagne figurent également en bonne place dans la série.

La deuxième trilogie, celle d’Imriel, est la continuation de l’histoire commencée avec les aventures de Phèdre. Elle est composée de L'héritage de Kushiel, La Justice de Kushiel et La Grâce de Kushiel.

Sa seconde série de fantasy The Sundering est composée de Banewreaker publié en 2004, et Godslayer en 2005. C’est une histoire dans la même veine que Le Seigneur des anneaux de J. R. R. Tolkien mais relatée comme une tragédie, d'un point de vue beaucoup plus sombre.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Fiction[modifier | modifier le code]

L'univers de Kushiel[modifier | modifier le code]

La trilogie Kushiel[modifier | modifier le code]
  1. La Marque, Bragelonne, 2008 ((en) Kushiel's Dart, 2001)
  2. L'Élue, Bragelonne, 2009 ((en) Kushiel's Chosen, 2002)
  3. L'Avatar, Bragelonne, 2009 ((en) Kushiel's Avatar, 2003)
La trilogie Imriel[modifier | modifier le code]
  1. L'Héritage de Kushiel, Bragelonne, 2010 ((en) Kushiel's Scion, 2006)
  2. La Justice de Kushiel, Bragelonne, 2011 ((en) Kushiel's Justice, 2007)
  3. La Grâce de Kushiel, Bragelonne, 2011 ((en) Kushiel's Mercy, 2008)
La trilogie Moirin[modifier | modifier le code]
  1. (en) Naamah's Kiss, 2009
  2. (en) Naamah’s Curse, 2010
  3. (en) Naamah’s Blessing, 2011

Autres romans[modifier | modifier le code]

La série The Sundering[modifier | modifier le code]
  1. (en) Banewreaker, 2004
  2. (en) Godslayer, 2005
La série Santa Olivia[modifier | modifier le code]
  1. (en) Santa Olivia, 2009
  2. (en) Saints Astray, 2011

Nouvelles[modifier | modifier le code]

  • (en) Jazznight, 1997
    in I-94: A Collection of Southwest Michigan Writers
  • (en) The Isle of Women, 2004
    in Emerald Magic: Great Tales of Irish Fantasy, édité par Andrew Greeley

Nouvelles archivées en ligne[modifier | modifier le code]

  • [2] (en) The Peacock Boy, 1995
    in The Scroll n°4, édité par Thom O'Connor
  • [3] (en) Actaeon, 1995
    in The Scroll, n°6
  • (en) The Antedivulians, 1995
    in Prisoners of the Night n°9
  • [4] (en) In the City, 1995
    in Quanta
  • [5] (en) Bludemagick, 1995
    in InterText n°26, édité par Jason Snell
  • (en) What Bled Through the Wall, 1996
    in Clique of the Tomb Beetle, édité par Daniel K. Appelquist

Non-fiction[modifier | modifier le code]

  • (en) Angels: Celestial Spirits in Legend & Art, 1997

Récompenses[modifier | modifier le code]

Interviews[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. The LOCUS Index to SF Awards. [1]

Liens externes[modifier | modifier le code]