Jacopo Sansovino

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Jacopo Sansovino

Description de cette image, également commentée ci-après

Jacopo Sansovino par le Tintoret

Nom de naissance Jacopo Tatti
Naissance
Florence
Décès
Venise
Pays de résidence Flag of Most Serene Republic of Venice.svg République de Venise
Profession Architecte et sculpteur

Jacopo Tatti dit Jacopo Sansovino (en prenant le nom de son maître Andrea Sansovino) est un architecte et un sculpteur italien né le à Florence et mort à Venise le , le père de l'écrivain Francesco Sansovino.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jacopo Sansovino entre dans l’atelier d’Andrea Contucci dit Sansovino et le suit à Rome pour travailler de 1503 à 1510.

Pendant un séjour à Florence, Il marque ses débuts de sculpteur en réalisant le Bacchus (au Bargello) et l'Apôtre saint Jacques du Duomo.

Il revient à Rome de 1518 à 1527 et il dessine les plans de l'église San Giovanni dei Fiorentini à partir de 1519.

En 1527, il fuit le sac de Rome pour Venise où il se fixe définitivement malgré les invites du pape et celles de François Ier.

Après avoir donné, à Padoue, des bas-reliefs pour la basilique Saint-Antoine, et la statue d’une Vierge à l’Enfant, il devient protomaestro de la basilique Saint-Marc en 1529 et il y exécute le maître-autel de la Scuola di San Marco (1533 env.).

Il dresse les plans de la Zecca, de la Scuola della Misericordia (1532-), de l’église San Francesco della Vigna (1534-), de l’église San Giminiano, des travaux au palais Corner, dans le quartier San Maurizio, sur le Grand Canal (1536).

Ses grands travaux d’architecture du réaménagement de la place Saint-Marc débutent en 1537 et iront jusqu'en 1544 : la libreria et la logetta du campanile de Saint-Marc dont il sculpte les bas-reliefs, les reliefs en bronze pour la porte de la sacristie et pour les chaires de Saint-Marc, la Monnaie.

Il exécute en 1567 une statue d’Ercole de Ferrare et les deux figures de Mars et de Neptune, deux symboles de la République de Venise sur le perron d’honneur du palais des Doges.

Il fait autorité dans toute l'Italie par sa synthèse entre la manière romaine et le goût vénitien, en intégrant la sculpture à l’ordonnancement architectural. On l’appelle à Florence, à Brescia, à Pola.

Œuvres[modifier | modifier le code]

la loggeta de Jacopo Sansovino, à Venise

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]


Giorgio Vasari cite Jacopo Sansovino et décrit ses œuvres dans Le Vite : Vol VI, page ?? - édition 1568
156 le vite, iacopo sansovino.jpg