Jacobus Johannes Pieter Oud

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Café De Unie à Rotterdam, 1924

Jacobus Johannes Pieter Oud, souvent appelé J.J.P. Oud, né le et mort le , était un architecte néerlandais. Il devint célèbre avec l'émergence du mouvement De Stijl.

Oud est né à Purmerend. Il était le fils d'un débitant de vin et de tabac. Jeune architecte, il fut influencé par Berlage, et il fit aussi ses études pendant un certain temps à Munich avec Theodor Fischer comme professeur. Il travailla avec Willem Marinus Dudok à Leyde, ville où il rencontra Theo van Doesburg et commença à s'impliquer dans le mouvement De Stijl.

Entre 1918 et 1933, Oud sera l'Architecte municipal chargé du logement de Rotterdam. Durant cette période, beaucoup de travailleurs venant dans la ville, il travaillera principalement sur des projets de résidences socialement progressives. Parmi ceux-ci des projets dans les zones de Spangen, Kiefhoek et Witte Dorp. Oud était l'un des nombreux architectes qui cherchaient à trouver un pont entre les techniques constructives strictes, rationnelles, « scientifiques » et économiques avec les besoins psychologiques et des attentes esthétiques des usagers. Sa réponse personnelle fut de s'exercer à une « poétique fonctionnaliste ».

En 1927, il fut l'un des quinze architectes qui contribua au Weißenhofsiedlung, exposition très influente d'Architecture moderne.

Maison de l'exposition du Weißenhofsiedlung dessinée par J.J.P. Oud

En Amérique Oud est peut-être mieux connu pour avoir été loué et adopté par le courant majeur du Mouvement moderne, avant d'être rejeté pour des raisons de style. Dès 1932 il fut considéré comme un des quatre plus grands architectes modernes (à côté de Mies van der Rohe, Walter Gropius et Le Corbusier), et était très largement représenté dans l'exposition de Philip Johnson sur le Style international. Johnson a poursuivi une correspondance avec Oud, essayant de l'aider à travailler, lui commandant par exemple une villa pour sa mère (jamais construite), et lui envoyant des chaussettes et des pneus de vélo. Avec la fin de la Seconde Guerre mondiale en 1945, les photos de son bâtiment du siège social de Shell à La Haye construit en 1941 furent publiées. La presse architecturale, sarcastique, condamna alors son emploi de l'ornementation (qualifié de « broderie ») comme contraire à l'esprit du Modernisme.

Après la Seconde Guerre mondiale, Oud dessina le Monument national néerlandais dédié à la guerre à Amsterdam ainsi que le monument sur le Grebbeberg. Après cela, il abandonna plus ou moins le style De Stijl. Il continua à avoir une position très personnelle allant à l'encontre du courant Moderniste tout puissant.

Le frère de J.J.P. Oud, Pieter Oud a été maire de Rotterdam.

J.J.P. Oud mourut en 1963 à Wassenaar âgé de 73 ans.

Chronologie de son œuvre[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]