Jacobo Arenas

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Jacobo Arenas

Jacobo Arenas (23 janvier 1924, Bucaramanga - 10 août 1990, La Uribe), de son vrai nom Luis Alberto Morantes Jaime, est un idéologue et membre fondateur de la guerilla des FARC en Colombie.

Il travaille comme ouvrier avant de faire son service militaire de deux ans entre 1943 et 1945. Après son retour, il devient membre du parti communiste et travaille dans le domaine du pétrole du pétrole à Barrancabermeja, avant de rejoindre dans les années 1950 les luttes agraires influencées par le Parti communiste dans le Tolima[1]. En 1964, devenu membre du comité central du Parti communiste, il participe à la défense que la zone d'autodéfense communiste de Marquetalia (Tolima). Après le succès de l'opération militaire contre cette zone, il participe avec Manuel Marulanda Vélez et Ciro Trujillo au processus fondateur des Forces armées révolutionnaires de Colombie, guérilla qu'il ne quittera plus, devenant l'un de ses dirigeants et son principal idéologue. Il participe aux négociations de paix avec le gouvernement de Belisario Betancur entre 1984 et 1987 (accords de La Uribe) et aurait envisagé de se présenter aux élections présidentielles de 1986 pour l'Union patriotique avant d'y renoncer pour des raisons de sécurité. Il reste l'un des principaux dirigeants des FARC jusqu'à sa mort en 1990.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

  1. J. P. Osterling, Democracy in Colombia