Jacob van Deventer

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Jacob van Deventer

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Deventer vers 1550

Alias
Jacques de Deventer
Naissance ca 1500
Décès 1575 (à environ 75 ans)
Cologne
Nationalité Néerlandais
Pays de résidence Pays-bas espagnol
Profession
Cartographe

Jacob van Deventer (ou Jacobus de Daventria ou Jacques de Deventer), né entre 1500 et 1505 peut-être à Deventer, probablement à Kampen (Pays-Bas); décédé début mai 1575 à Cologne, est un cartographe néerlandais du XVIe siècle.

Éléments biographiques[modifier | modifier le code]

sauf-conduit de Jacob van Deventer

Il existe peu d'informations biographiques sur l'enfance du géographe Deventer. Ceci est probablement lié au fait que son père soit incertain. Lors de son décès, sa compagne dira qu'il était né "von einer verdambter gepurt": "d'une union condamnée". Il est probable que son père soit un religieux du nom de Roeloff van Deventer. Sa mère, se serait appelée Anna et habitait Kampen tout comme Roeloff qui était "Père" du cloître de Sint-Agnieten. Le couple serait retourné ensuite à Deventer. La démonstration ultime de cette hypothèse couramment admise fait, cependant, toujours défaut[1].

Le 24 avril 1520, Jacob van Deventer s'inscrit à l'Université de Louvain pour y étudier la médecine. Il exercera probablement dans cette ville de 1526 à 1533. A Louvain, il rencontre probablement Gemma Frisius qui étant infirme, ne peut mettre en pratique ses théories relatives à la triangulation et à la cosmographie.

La première carte connue de Deventer est une carte du Brabant qui sera réalisée en 1536 et offerte au conseil du Brabant en échange de 4 florins.

De 1537 à 1547, il cartographie la Hollande, la Frise, la Gueldre et la Zélande.

En 1542, il s'installe à Malines où habite la "compagne de sa vie": Barbe de Smets qui l'aide dans l'édition de ses cartes.

De 1550 à 1554, il cartographie au 1:8600e la ville de Bruxelles. En 1552, il réalise une carte générale des Pays-Bas.

Le 1er avril 1558, il est le premier cosmographe officiellement rétribué pour ses services par Philippe II d'Espagne. il reçoit du roi Philippe II d'Espagne la tâche d'établir les plans de toutes les villes importantes des Pays-Bas espagnols. Il lui est demandé de "visitter, mesurer et desseigner touttes les villes de par deça, ainsi les rivières et villaiges circumvoisins, semblablement les passaiges ou destroictz des frontières et le tout rediger en ung livre contenant pourtraict de chascune province et après démonstration de chascune ville particullière…".

Le 5 juin 1559, il reçoit un sauf-conduit de Philippe II lui permettant d'accéder à l'ensemble du territoire pour mener à bien sa tâche. Le texte de ce sauf-conduit est repris ci-contre. Ce document lui sera renouvelé en 1562, 1563 et 1564.

En 1565, Jacques de Deventer dresse le premier plan de la ville de Bailleul[2].

Il s'emploiera alors jusqu'au 8 décembre 1571 à la réalisation de 223 vues de cités coloriées à l'aquarelle. À cette date il estimera avoir terminé son travail de relevé et de cartographie[3].

En 1572, fuyant les troubles liés à la révolte des Pays-Bas qui secouent la ville de Malines (Guerre de Quatre-Vingts Ans), il s'exile à Cologne où il décèdera en Mai 1575

Ses cartes[modifier | modifier le code]

Cartes de Deventer
Carte Nom Echelle Dimensions
1536 Carte du Brabant Ducatus Brabantiae 1:190.000 766 x 817 mm
1537 Carte de la Hollande Hollandt 1:177.000 1105 x 787 mm
Carte de la Ville d'Helmond
1543 Carte de la Gueldre Gueldria duc. 1:180.000 787 x 928 mm
1545 Carte de la Frise Frieslandt 1:180.000 884 x 789 mm
Carte de la Ville de Dordrecht
1545 Carte de la ville de Flessingue
1547 Carte de la Zélande Zelandia 1:178.000 513 x 700 mm
1550-1554 Carte de la Ville de Bruxelles 1:8600
1552 Carte générale des Pays-Bas espagnols
1559-1570 223 Cartes des villes et villaiges 1:7400 à 1:8400

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens internes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Drs. J. E. van der Pluijm, "De vestingstad grol in de kaart gekeken - topografisch historische atlas van Groenlo", Rehms-Druck, gmdh, D-Borken, 2006
  2. Jérome FICHEROULLE, Bailleul pages de l'histoire locale, Monographies des villes et villages de France, réed. 2002, Paris
  3. Nouvelles biographie nationale, Académie royale des sciences, des lettres et des beaux-arts de Belgique, Bruxelles, 1988.