Jacob ben Hayim ibn Adoniya

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Jacob ben Hayim ben Isaac ibn Adoniya est un éditeur juif espagnol des XVe et XVIe siècles (c. 1470 - avant 1538).

Éléments biographiques[modifier | modifier le code]

Né en Espagne, il quitte son pays natal et se réfugie à Tunis (d'où parfois son surnom de Tunisi) pour échapper aux persécutions qui avaient éclaté au début du XVIe siècle. On le retrouve ensuite à Rome et à Florence, puis à Venise, où il s'installe après avoir été engagé par Daniel Bomberg comme correcteur de la presse hébraïque. Il semble s'être converti au christianisme vers la fin de vie.

Œuvre[modifier | modifier le code]

Le nom de Jacob ben Hayim est principalement associé à l'édition Bomberg de la Bible rabbinique (1524-25). Il y introduit la Massora en marge, et compile en fin d'ouvrage une concordance des notes massorétiques qu'il n'a pas pu insérer. Il s'agit du premier traité sur la Massora jamais produit. Il y adjoint une introduction, où il discute de la Massora, des qere et ketib, et des divergences entre les talmudistes et la Massora. Bien que rempli d'erreurs, ce texte fut généralement reconnu comme le Textus receptus de la Massora (Würthwein 1995:39), et utilisé pour la traduction anglaise de l'Ancien Testament dans la Bible du roi Jacques[1]. Son excellence dans ce domaine est reconnue même par Élie Lévita qui critique cependant souvent ses choix[2].
Son introduction à la Bible Rabbinique a été traduite en latin par Claude Capellus[3] en 1667, et en anglais par Christian David Ginsburg (Longman, 1865).

Il a aussi écrit un traité sur le Targoum, joint aux éditions Bomberg du Pentateuque de 1527 et de 1543-44, et publié des extraits du Darke ha-Nikkud weha-Neginot de Moshe Hanakdan, un traité sur les systèmes de vocalisation et de cantillation massorétiques. Il a en outre révisé l'édition princeps du Talmud de Jérusalem (1523), du Mishneh Torah de moïse Maïmonide, et de nombreuses autres œuvres issues de la presse de Bomberg.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Crawford Howell Toy & Caspar Levias, Masorah, in Jewish Encyclopedia, éd. Funk & Wagnalls, New York, 1901-1906
  2. Second introduction to « Masoret ha-Masoret », éd. Ginsburg, New York 1968
  3. De Mari Rabbinico Infido, vol. II., ch. 4, Paris, 1667

Source[modifier | modifier le code]

Cet article comprend du texte provenant de la Jewish Encyclopedia de 1901–1906, article « Jacob ben Hayyim ben Isaac ibn Adonijah » par Joseph Jacobs and Isaac Broydé, une publication élevée dans le domaine public.

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • C.D. Ginsburg, Jacob ben Chajim ibn Adonijah's Introduction to the Rabbinic Bible, London: Longman, 1865 ; réimprimé avec la Massoret ha-Massoret d'Élie Lévita, New York: KTAV, 1968