Jacob Talmon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Jacob Leib Talmon, en hébreu יעקב ליב טלמון Yaakov Leib Talmon, né, sous le nom Yaakov Leib Fleischer, le 16 juin 1916 à Rypin au nord de la Pologne centrale, pendant la domination russe, dans une famille juive orthodoxe, mort en 1980), était un historien israélien, professeur d'histoire moderne à l'université hébraïque de Jérusalem.

En 1934, il quitte la Pologne pour venir faire ses études à l'université hébraïque de Jérusalem, en Palestine mandataire (aujourd'hui Israël). En 1939 il poursuit ses études en France, mais en 1940 se réfugie à Londres après l'invasion du pays par les Allemands. Il obtient en 1943 un doctorat à la London School of Economics. Il reçoit le Prix Israël en 1957.

Il a principalement étudié la généalogie du totalitarisme, soulignant les ressemblances entre le jacobinisme et le stalinisme. En effet, d'après Jacob Talmon, ce type de « messianisme politique » se situe dans l'héritage de la Révolution française. Il est un des premiers, après Bertrand de Jouvenel (Du Pouvoir, 1945), à avoir employé l'expression « démocratie totalitaire », qui selon lui illustre la position de Jean-Jacques Rousseau sur la démocratie.

Jacob Talmon a été catégorisé comme « penseur de la guerre froide » du fait de l'anti-marxisme fervent qui imprègne ses principaux travaux. Sa vision du libéralisme se rapproche de la pensée politique de Isaiah Berlin, Friedrich August von Hayek et Karl Popper. Il a exercé une influence considérable sur l'historien israélien Zeev Sternhell.

Publications majeures[modifier | modifier le code]

  • The Origins of Totalitarian Democracy, Londres, 1952. Édition française : Les Origines de la démocratie totalitaire, Paris, Calmann-Lévy, 1966.
  • The Nature of Jewish History-Its Universal Significance, 1957.
  • Political Messianism - The Romantic Phase, 1960.
  • The Unique and The Universal, 1965. Édition française : Destin d'Israël. L'Unique et l'Universel, Paris, Calmann-Lévy, coll. « Liberté de l'esprit », 1967, 307 p.
  • Romanticism and Revolt: Europe 1815-1848, Londres, Thames & Hudson, 1967. Édition française : Romantisme et Révolte. L'Europe entre 1815 et 1848, Paris, Flammarion, 1969, 216 p.
  • Israel among the Nations, 1968.
  • The Age of Violence, 1974.
  • The Myth of Nation and Vision of Revolution, The Origins of Ideological Polarization in the 20th Century, 1981.
  • The Riddle of the Present and the Cunning of History, 2000.