Jacob Moelin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Jacob Mœlin ou Mölin (hébreu : יעקב בן משה הלוי מולין Yaakov ben Moshe Halevi Molin), dit le Maharil (מהרי"ל), Mahari Segal ou Mahari Moelin, est un talmudiste et décisionnaire rhénan du XVe siècle (Mayence, circa 1375 - Worms, 14 septembre 1427).

Considéré comme l'un des principaux savants juifs de la fin du Moyen Âge, il est principalement connu pour le Sefer Maharil, compendium des coutumes ashkénazes de son temps, utilisé par Moïse Isserlès dans sa Mappa, commentaire critique du Choulhan Aroukh.

Vie[modifier | modifier le code]

Heiliger Sand, Worms

Maharil était le fils de Rabbi Mosche Levi Moelin de Mayence et un élève de Rabbi Shalom de Wiener Neustadt. Il a acquis sa réputation - en dépit de sa jeunesse - par son étude et par sa piété. Il était Rosh Yeshiva à Mayence, son élève le plus célèbre étant Rabbi Jacob Weil (Mahariv). Le Maharil a survécu aux massacres des juifs en Autriche en 1420 et des guerres Hussites en 1421, période de souffrance pour les juifs de Bavière et du Rhin. (1365-1427)

Maharil a joué un rôle important dans la reconstruction de la vie juive sur le Rhin. Son tombeau se trouve dans le Rabbinental du Heiliger Sand (saint-sable) à Worms.

Voir aussi[modifier | modifier le code]