Jacob Matham

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Jacob Matham

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Jacob Matham

Nom de naissance Jacob Matham
Naissance 15 octobre 1571
Haarlem
Flag - Low Countries - XVth Century.png  Pays-Bas espagnols
Décès 20 janvier 1631 (à 59 ans)
Haarlem
Provinces-Unies Provinces-Unies
Activités Graveur
Maîtres Hendrick Goltzius
Élèves Jan van de Velde II
Moïse de Michel-Ange, gravé par Jacob Matham.
Les trois parques, gravés par Matham (LACMA, Los Angeles).

Jacob Matham, né à Haarlem, le 15 octobre 1571, et mort le 20 janvier 1631, est un graveur et dessinateur des Pays-Bas espagnols puis des Provinces-Unies, fils adoptif de Hendrick Goltzius.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jacob Matham resta orphelin de père en 1579 et sa mère se maria de nouveau avec le peintre et graveur Hendrick Goltzius qui devint son père adoptif et qui fit son apprentissage. Matham fut le beau frère de Simon van Poelenburgh, également graveur, après son mariage avec sa sœur Marijtgen.

Matham se spécialisa dans les gravures de reproduction. En 1592, il grava diverses scènes de la parabole de l'enfant prodigue de Karel van Mander. En 1603, il grava une série de quatre peintures de Pieter Aertsen. Il fit divers cadres de Rubens à partir de 1611-1615. Sa production la plus importante et la plus problématique est celle qu’il fit à l’ombre de Goltzius, en gravant ses esquisses. Nombre de ces gravures portent les initiales HG du maître et il est difficile de savoir la part de chacun dans ces travaux.

En 1613, le graveur Jan van de Velde II devint son apprenti.

Jacob Matham eut trois fils : Jan, Theodoor et Adriaen. Le dernier fut un graveur notoire.

Sur les autres projets Wikimedia :