Jacob Marrel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Auto portrait gravé datant de 1635

Jacob Marrel[1] (ou Jakob) né en 1613 ou en 1614 à Frankenthal et mort en 1681 à Francfort-sur-le-Main est un graveur et un peintre baroque d'origine néerlandaise installé à Francfort-sur-le-Main et spécialisé dans les natures mortes, notamment la peinture des fleurs. Il fut élève de Georg Flegel. Il est le beau-père d'Anna Maria Sibylla Merian.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jacob Marrel est né à Frankenthal en 1613 ou 1614. En 1624, il déménage avec sa famille à Francfort, où il est l'élève de Georg Flegel. Attiré par les natures mortes, il part pour Utrecht en 1632 et étudie avec Jan Davidszoon de Heem. De retour à Francfort en 1650, il se marie avec Johanna Sybilla Heim, la veuve de Matthäus Merian. Jacob Marrel prend alors des élèves et la fille de son épouse, Anna Maria Sibylla Merian, devient un peintre renommé de fleurs et d'insectes, rivalisant avec Rachel Ruysch.

En 1660, Marrel retourne à Utrecht avec son élève Abraham Mignon, qui s'y marie et s'y installe. En 1665, il revient en Allemagne pour assister au mariage de Maria Sibylla Merian avec Johann Andreas Graff, l'un de ses élèves, à Nuremberg. Puis il ouvre sa propre école de peinture de fleurs à Francfort. Il reste néanmoins actif en tant que marchand d'art à Utrecht jusqu'en 1669. Il meurt à Francfort en 1681.

Ses œuvres sont signées Jacobus Marrellus Fecit.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Illustration tirée du livre de tulipes de 1639

On lui doit un célèbre catalogue de tulipes, illustré d'aquarelles, qui date de 1639 et dont un exemplaire est conservé au Rijksmuseum d'Amsterdam, un autre se trouvant dans une collection privée aux États-Unis[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. l'orthographe n'est pas fixée et l'on peut trouver de nombreuses variantes : Jakob Marrel, Jakob (d. J.) Marrel, Jacob Marrell, Jacob Marrellus, Jakob Marrellus, Jakob Marsell, Jacob Marzell, Jakob Marzell, Jacob Moral, Jacob Moreel, Jacob Morrel, Jakob Morrel, Jacob Morsel, Jacob Murel.
  2. Liesbeth Missel

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]