Jacob Duck

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Un garde, des soldats et un jeu de cartes par Jacob Duck, Musée des Beaux Arts de Budapest

Jacob Duck (1600, Utrecht - janvier 1667, Utrecht)[1],[2] est un peintre néerlandais du siècle d'or.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jacob Duck est né en 1600 à Utrecht aux Pays-Bas. En 1611, il étudie à Utrecht pour devenir orfèvre et devient maître-orfèvre en 1619. En 1621, il s'initie à la peinture auprès de Joost Cornelisz Droochsloot. Il est d'abord actif à Utrecht, et devient membre de la Guilde de Saint-Luc d'Utrecht en tant qu'apprenti en 1629 et maître en 1630. Il travaille ensuite à Haarlem de 1636 à 1646. Il est membre de la Guilde de Saint-Luc d'Haarlem à partir de 1636. Il part ensuite s'installer et travailler à La Haye de 1656 à 1660, où il est membre de la Confrérie Pictura. Il retourne à Utrecht en 1661. Il meurt en 1667 et est inhumé le 28 janvier 1667 au monastère Sainte Marie-Madeleine d'Utrecht. Jacob Duck est connu pour ses œuvres dépeignant des personnages, souvent militaires et des scènes de la vie quotidienne. Son travail est souvent associé à l'œuvre de Pieter Codde.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Nanette Salomon, "Jacob Duck and the gentrification of Dutch genre painting", 1998
  • Jochai Rosen, "Jacob Duck and the "Guardroom" painters : minor masters as inventors in Dutch 17th century genre painting ", 2003

Références[modifier | modifier le code]