Jacob Christoph Le Blon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Une page du Coloritto de Le Blon.

Jacob Christoph Le Blon ou Leblon, né à Francfort en 1667 et mort à Paris en 1741, est un peintre et graveur. Il a inventé le procédé d'imprimerie en trois et en quatre couleurs (trichromie et quadrichromie).

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils d'un graveur, imprimeur et éditeur de Franfcort, Le Blon fut élève de Carlo Maratta à Rome, puis s'établit à Amsterdam, où il produisit des portraits et des paysages avec quelque succès, gagnant toutefois sa vie principalement par la miniature.

Chargé de l'illustration d'un traité d'anatomie, il mit au point une méthode d'impression en couleurs, appuyée sur une « science du coloris », dont il publiera à Londre une méthode en anglais et en français sous le titre Coloritto en 1725.

Il passa ensuite vers 1715 en Angleterre, où il obtint un brevet pour son procédé et trouva un mécène et un investisseur, et commença à exploiter son invention par la vente de reproductions en couleurs de peintures, et des portraits imprimés de personnalités connues du public. Il ne prospéra cependant pas, et épuisa ses fonds avant d'avoir trouvé un public suffisamment nombreux pour ses productions, dont le prix, s'il était de beaucoup inférieur à celle d'une copie faite par un artiste, était cependant largement supérieur à celui des gravures communes.

Il tenta également, en Angleterre, de lancer une technique destinée à la reproduction mécanique de tapisseries. La mode de la tapisserie décorative ayant passé, sa deuxième tentative commerciale échoua en 1730.

Venu en France dans l'espoir d'y faire de meilleures affaires qu'en Angleterre, il obtint un brevet français pour son impression en couleurs. Il s'associa avec Gautier de Montdorge, qui lui succéda. Après la mort de Le Blon, un de ses anciens élèves, Jacques-Fabien Gautier d'Agoty, contesta la validité du brevet ; il affirmait que les gravures de Le Blon devaient être terminées à la main, et que Le Blon utilisait plus de plaques que le procédé décrit dans le brevet. Il revendiquait, sans doute abusivement, plusieurs améliorations du procédé, dont l'usage systématique de la quatrième couleur, le noir. D'Agoty se spécialisa dans la production de sujets plus populaires, et utilisa une version simplifiée du procédé, reposant principalement sur la gravure en noir, alors que Le Blon avait eu pour objectif la vente de portraits de qualité et de reproductions d'œuvres d'art.

La gravure en couleurs[modifier | modifier le code]

La gravure en couleurs de Le Blon est un travail entièrement artistique, sans intervention de moyens optiques ou mécaniques. Elle se base sur le travail en manière noire, éventuellement renforcée de traits de burin, de trois ou quatre plaques de cuivre. L'artiste s'assiste de procédés pour reporter exactement les traits les plus sombres, qui sont imprimés dans les trois ou quatre couleurs, d'une plaque de cuivre sur l'autre.

Les couleurs d'impression sont choisies selon le sujet à représenter, de façon à obtenir le meilleur rendu des tons chair s'il s'agit d'un portrait, des ciels et des feuillages s'il s'agit d'un paysage, etc.

Ouvrages[modifier | modifier le code]

Écrits[modifier | modifier le code]

  • Jacob Christoph Le Blon, Coloritto : L'Harmonie du coloris dans la peinture; reduite en pratique mecanique et à des regles sures & faciles : avec des figures en couleur, pour en faciliter l'intelligence, non seulement aux peintres, mais à tous ceux qui aiment la peinture., sans nom d'éditeur,‎ 1725 (lire en ligne) ([Edition augmentée de l'appendice et des 4 pl. (2 versions supplémentaires du visage de femme, accompagnées des deux palettes de couleurs correspondantes) ]) — bilingue français-anglais. Titre anglais = Coloritto or the Harmony of Colouring in Painting : Reduced to Mechanical Practice under Easy Precepts, and Infallible Rules, Together with some Colour'd figures, in order to render the said Precepts and Rules intelligible, not only to Painters, but even to all Lovers of Painting.
  • Antoine Gautier de Montdorge et Jacob Christoph Leblon, L'art d'imprimer les tableaux, Paris, P.-G. Le Mercier,‎ 1756 (lire en ligne) (bilingue français-anglais).

Impressions en couleurs[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Philip Ball (trad. Jacques Bonnet), Histoire vivante des couleurs : 5000 ans de peinture racontée par les pigments [« Bright Earth: The Invention of Colour »], Paris, Hazan,‎ 2010, p. 396-401
  • Léon de Laborde, Histoire de la gravure en manière noire, Paris, J. Didot l'aîné,‎ 1839 (lire en ligne).

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]