Jacob Bunel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Jacob Bunel (1558-1614), est un peintre français de la seconde école de Fontainebleau.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jacob Bunel est issu d'une famille d'artistes, son père, François Bunel travailla à Blois, son frère, François II Bunel est lui aussi un peintre reconnu[1]. Il se marie vers 1595 avec Marguerite Bahuche, de religion protestante, elle-même fille de peintre et peintre[2]. Ils viennent travailler à Paris en 1599. Il n'a pas d'enfant de ce premier mariage et à sa mort, sa femme reprend sa charge de peintre du Roi.

La plupart des œuvres de Bunel ou de sa femme ont disparu, notamment la série de portraits de souverains peints entre 1607 et 1610 pour la petite galerie du palais du Louvre.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Henri IV représenté en Mars, vers 1605-1606.
  • Portrait de Henri IV représenté en Mars : il s'agit de son tableau le plus connu, probablement peint pour la galerie de Diane au Château de Fontainebleau vers 1605. Ce tableau, conservé aujourd'hui au musée national du château de Pau, avait tout d'abord été attribué à Ambroise Dubois (1542-1614).
  • Henri IV à la batailles d'Arques, huile sur bois, 51,5 × 67 cm, Pau, musée national du château.
  • Le flûtiste, 1591, huile sur toile, Paris, musée du Louvre
  • L'Assomption de la Vierge, et Le Christ au Jardin des Oliviers, 1608 - 1610, perdus. Ces deux tableaux, aujourd'hui perdus (L'Assomption fut détruite en 1870 dans l'incendie du musée des Beaux-Arts de Bordeaux), ont été peints pour orner le maître-autel de l'église du couvent des Feuillants, rue Saint-Honoré à Paris.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Idelette Ardouin-Weiss, Les familles du peintre Jacob Bunel et de sa femme Marguerite Bahuche de 1517 à 1639, Centre généalogique de Touraine.

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]