Jacob Bernays

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Jacob Bernays, né à Hambourg le 11 septembre 1824 et mort le 26 mai 1881, est un philologue et universitaire allemand.

D'origine juive, fils de rabbin, oncle de Martha Bernays, femme de Freud. Il est l'un des premiers juifs à être habilité (par sa thèse de philologie) dans une université allemande, à Bonn. Faute de s'être converti, il ne peut occuper de chaire de professeur et il est nommé directeur de la bibliothèque et « professeur extraordinaire ». Son thème de prédilection est la réconciliation de la Bible et de la culture gréco-romaine.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Jean Bollack, Jacob Bernays. Un homme entre deux mondes, Presses universitaires du Septentrion, coll. Savoirs mieux, 1998, (ISBN 2859395695)
  • Arnaldo Momigliano, Jacobs Bernays, dans Problèmes d'historiographie ancienne et moderne, éditions Gallimard, Paris, 1983 pour la traduction française.(ISBN 2-07-026180-8)