Jack l'Éventreur (film, 1944)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Jack l'Éventreur (homonymie).

Jack l'Éventreur

Titre original The Lodger
Réalisation John Brahm
Scénario Barré Lyndon
Acteurs principaux
Sociétés de production 20th Century-Fox
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Film noir
Sortie 1944
Durée 84 minutes (1 h 24)

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Jack l'Éventreur (The Lodger) est un film américain réalisé par John Brahm, sorti en 1944.

Synopsis[modifier | modifier le code]

A Londres, au début des années 1890, des chanteuses de cabaret sont assassinées par un mystérieux tueur en série. Au même moment, un couple de bourgeois dont la fille, Kitty Langley, est artiste de music-hall, accueille sous son toit monsieur Slade, un énigmatique chercheur en médecine. Ce dernier n'est autre que l'assassin, mais eux ne le savent pas. L'individu ne tarde pas à développer à l'égard de Kitty une violente attirance physique qui finit par se changer en envie de meurtre. Un soir, sans la prévenir, il assiste à un spectacle dont elle est la vedette, puis il la rejoint dans sa loge où il tente de la tuer. Kitty Langley sera toutefois sauvée par les efforts de l'inspecteur de Scotland Yard John Warwick, lequel avait réussi à démasquer le tueur grâce à la technique, nouvelle à l'époque, des empreintes digitales.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Et, parmi les acteurs non-crédités :

Autour du film[modifier | modifier le code]

  • Le film s'inspire très librement de l'histoire de Jack l'Éventreur, qu'il romance d'une façon considérable. Dans la réalité, les victimes du vrai Jack l'Éventreur étaient des prostituées misérables, et non des chanteuses. Ici, le célèbre tueur en série britannique - alias Mister Slade - est dépeint comme un individu bisexuel ayant jadis conçu pour son frère une passion incestueuse. Malheureusement, ledit frère, qui n'en savait rien, s'était suicidé après avoir été quitté par une artiste de cabaret. Sa mort avait laissé Slade ivre de douleur, il avait décidé d'assassiner des chanteuses de music-hall pour le venger. Naturellement, le désir sexuel qu'il éprouve pour ces artistes stimule ses envies meurtrières.
  • L'interprète de monsieur Slade, Laird Cregar, mourut peu après la sortie du film, le 9 décembre 1944, à Los Angeles[1].

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]