Jack McCall

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Jack McCall

Naissance 1852 ou 1853
Comté de Jefferson, Kentucky
Décès 1er mars 1877 (à env. 24 ans)
Yankton
Nationalité américaine
Pays de résidence États-Unis

John Jack McCall (né entre 1852 et 1853 dans le Comté de Jefferson[1], Kentucky – mort le 1er mars 1877 à Yankton, Territoire du Dakota), aussi connu sous le surnom de « Crooked Nose Jack » ou « Broken Nose Jack », est l'assassin de Wild Bill Hickok qu'il tue par derrière alors que celui-ci joue au poker.

Biographie[modifier | modifier le code]

Plusieurs parties de la vie de McCall restent obscures. Il quitte le Kentucky avec ses trois sœurs pour l'Ouest et devient chasseur de bisons. En 1876, il part pour Deadwood, un camp de chercheurs d'or dans le Dakota du Sud, où il se fait appeler Bill Sutherland.

L'assassinat de Wild Bill Hickok[modifier | modifier le code]

Wild Bill Hickok.

Dans la matinée du 1er août 1876, Hickok remporte une partie de poker contre McCall, qui était ivre et se retrouve sans argent. Hickok décide de lui donner une petite somme pour lui permettre de se nourrir, en lui recommandant de ne pas la jouer. McCall accepte mais se sent insulté[1].

Le lendemain après-midi, dans le saloon Nuttal & Mann's (en) #10 à Deadwood, Wild Bill Hickok vient s'installer à une table de poker mais, voyant que Charlie Rich est assis à la place qu'il convoite, il s'assoit sur un fauteuil qui l'oblige à tourner le dos à la porte. McCall pénètre dans le saloon armé d'un revolver de calibre 45[précision nécessaire] et abat Hickok d'une balle dans la nuque, en s'écriant « Take that! » (« Prends ça ! »).

En tentant de s'enfuir, l'étrier de sa selle cède, ce qui provoque sa chute. Il se relève et part en courant se réfugier dans l'échoppe d'un boucher, mais il est finalement rattrapé par la foule en colère[1]. Deux jours plus tard, un procès est organisé au théâtre McDaniel de Deadwood, procès au cours duquel McCall affirme avoir tué Hickok pour se venger de la mort de son frère à Abilene (Kansas). On découvrira plus tard que McCall n'avait en réalité jamais eu de frère[1],[2]. Après deux heures de délibération, il est finalement reconnu innocent. À l'issue du procès, le journal local, le Black Hills Pioneer écrit : « Should it ever be our misfortune to kill a man… we would simply ask that our trial may take place in some of the mining camps of these hills[1]. » (« Si nous devions un jour par malheur tuer un homme… nous demanderions simplement que notre procès puisse se tenir dans un de ces camps de mineurs parmi ces collines. »)

Évasion et nouveau procès[modifier | modifier le code]

McCall quitte alors la ville pour le Wyoming, où il se vante avec beaucoup de détails de la façon dont il s'y est pris pour tuer Hickok dans un échange de coups de feu. Malheureusement pour McCall, les autorités du Wyoming ont refusé de reconnaître le résultat du premier procès de McCall ne reconnaissant pas le jugement de Deadwood parce que la ville est en territoire indien.

Il est alors rejugé à Yankton, Territoire du Dakota, par le juge Peter C. Shannon (en) pour le meurtre d'Hickok. Il est pendu le 1er mars 1877 à l'âge de 24 ans. McCall est la première personne à avoir été exécutée par les autorités du Dakota.

Films et séries[modifier | modifier le code]

  • 1936, The Plainsman, de Cecil B. DeMille avec Gary Cooper dans le rôle de Wild Bill Hickok se termine lors de cette fameuse partie de poker . Le film présente McCall comme un petit homme venant de l'Est, sans courage, ni force, par opposition aux hommes de l'Ouest que sont Hickok et Buffalo Bill. Il est décrit comme un traître et un lâche : il participe à un réseau qui vend des fusils à répétition aux indiens, ce qui lui vaut d'être dans le saloon dans la scène finale. Au cours de cette scène, Hickok qui ne le croit pas dangereux ne le surveille pas et McCall, après maintes hésitations, l'abat dans le dos pour que lui et ses accolytes puissent s'échapper.
  • 1970 Little Big Man, il apparaît dans la scène où le héros, Jack Crabb, assiste à l'assassinat de son ami Wild Bill Hickok, mais par un adolescent voulant venger la mort de son père tué sept ans auparavant par Hickok (Jack McCall était plus âgé et vengeait la mort de son frère).
  • 1995 Wild Bill, de Walter Hill : David Arquette joue le rôle de Jack
  • 2004 Deadwood, série de HBO television : Garret Dillahunt.

Annexes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d et e (en) Kathy Weiser, « Jack McCall - Cowardly Killer of Wild Bill Hickok », Legends of America.com.
  2. Jack McCall and The Murder of Wild Bill Hickok