Jack Kahane

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Kahane.

Jack Kahane (1887-1939) né à Manchester, est un écrivain et éditeur, qui a fondé la maison d'édition Obelisk Press à Paris, en 1929.

Ses parents, Selig et Susy Kahane, étaient des immigrants roumains. Kahane, qui était alors romancier, fonda l'Obelisk Press après la faillite de son éditeur, Grant Richards[1]. Via un partenariat avec un imprimeur, Kahane publia donc lui-même son roman suivant, Daffodil, sous l'un des nombreux pseudonymes qu'il utilisait, Cecil Barr. En tant qu'éditeur de dbs (ou dirty books), Kahane publia des travaux sérieux comme des livres érotiques. Ces derniers étaient alors censurés, mais Kahane profita du vide juridique qui entourait les livres en anglais publiés en France pour en éditer sans entrer dans l'illégalité. En effet leurs importations pouvaient être confisquées mais aucune loi n'interdisait de les imprimer en France.

L'Obelisk Press publia notamment Tropique du Cancer d'Henry Miller ainsi que des travaux que les autres éditeurs n'auraient pas publié par peur d'éventuelles poursuites judiciaires, comme L'Amant de lady Chatterley de D. H. Lawrence ou certaines œuvres de James Joyce.

Jack Kahane est le père de Maurice Girodias, qui créa les éditions du Chêne et Olympia Press, et de Éric Kahane, traducteur et adaptateur de théâtre.

Ouvrages[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Dans Obelisk: A History of Jack Kahane and the Obelisk Press (op. cit., p. 57), Neil Pearson indique que Grant Richards a fait faillite en 1925. [(en) lire en ligne]