Jack Higgins

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Higgins.

Jack Higgins

Nom de naissance Harry Patterson
Activités Romancier
Naissance
Newcastle-upon-Tyne, Drapeau de l'Angleterre Angleterre
Langue d'écriture Anglais britannique
Genres Roman policier

Œuvres principales

  • L'aigle s'est envolé (1975)

Jack Higgins est le principal pseudonyme du romancier britannique Harry Patterson (né le ). Patterson est à ce jour l'auteur de plus de soixante romans. La plupart sont des thrillers (ou de genres connexes) et sont, depuis L'Aigle s'est envolé de 1975, quasiment tous des best-sellers. Patterson a aussi publié sous les pseudonymes de Martin Fallon et James Graham.

Biographie[modifier | modifier le code]

Harry Paterson est né à Newcastle-upon-Tyne (Angleterre) de parents irlandais. Il déménage rapidement à Belfast (Irlande du Nord) où il grandit. Il a un an quand son père abandonne les siens et douze quand sa mère se remarie et l'emmène vivre à Leeds.

Patterson se révèle un élève médiocre et quitte l'école à quinze ans puis enchaîne divers métiers, avant de partir pour l'armée en République démocratique allemande entre 1947 et 1950. C'est là qu'il découvre son intelligence supérieure à l'occasion d'un test de QI (où il obtient 147). À son retour de l'armée, il décide de retourner étudier la sociologie à l'université de Londres et en travaillant à côté comme chauffeur, paysan ou même aide dans un cirque (de 1950 à 1958). Il devient professeur (il a appris ce métier à Leeds) et commence à écrire des romans d'aventure.

Il obtient son premier contrat d'éditeur en 1958 et son premier roman, L'Or des marais rouges parait en 1959. Son œuvre, à l'instar de La Dernière Chasse, son deuxième roman, est très fortement marquée par le problème irlandais qui lui tient à cœur.
Ses premiers romans, mêlant aventure, espionnage et enquêtes policières, ne rencontrent pas à ses débuts le succès escompté. Il publia pourtant plus de trente-cinq récits entre 1959 et 1974 (parfois trois ou quatre par an) soit sous son vrai nom, soit sous divers pseudonymes (comme Martin Fallon, James Graham ou Hugh Marlowe, du nom du héros de son troisième roman Les Visages de la nuit). Il reçut tout de même un relatif succès à la fin des années 1960 et au début des années 1970 son style ayant évolué avec un réalisme plus poussé dans les décors de ses histoires, ses héros se rendant successivement au Groenland, dans les îles Anglo-Normandes et à Belfast respectivement dans les romans De Haut Vol (1968), A Game for Heroes (1970) et Jour cruel (1972).
Il finit par quitter son poste de professeur en 1970, c'est également à cette époque qu'il adopte son pseudonyme de Jack Higgins (qui était en réalité un de ses oncles irlandais).

Le succès financier vient enfin pour Higgins en 1975 avec la publication de L'Aigle s'est envolé qui relate l'enlèvement de Winston Churchill par le Troisième Reich, l'originalité de l'histoire et des personnages (dont Liam Devlin, à la fois soldat irlandais, philosophe et poète) réussissant à faire vendre plus de 10 millions d'exemplaires dans le monde entier. S'ensuivent une série de thriller ambitieux et de bonne qualité, comme Les Griffes du diable (1982), Confessional (1985) ou L'Aigle a disparu (1991).
Certains de ses romans sont même adaptés au cinéma ou à la télévision. Il devient vite riche et déménage vers l'île de Jersey en raison des forts taux d'imposition britanniques.

En 1992, Higgins ré-oriente son œuvre : Alors qu'il avait jusqu'ici fait intervenir beaucoup de héros différents au fil de ses romans, il ne se concentre, à partir de Eye of the Storm, qui relate une tentative d'assassinat sur John Major, que sur un seul héros, Sean Dillon, ancien soldat irlandais qui montre une forte ressemblance avec son héros des années 1970-80, Liam Devlin. Recruté par l'Intelligence Service au début de Opération Virgin (1993), Sean Dillon demeure jusqu'à aujourd'hui le héros récurrent des romans de Jack Higgins.

Traduit dans de très nombreux pays, il est à ce jour aussi reconnu que Tom Clancy ou John le Carré.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Date de parution anglo-saxonne : Titre francophone ou titre francophone alternatif (titre anglo-saxon), pseudonyme utilisé (Jack Higgins par défaut) - Héros: Nom du Héros

Filmographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]