Jack Cantoni

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Cantoni.

Jack Cantoni

Pas d'image ? Cliquez ici

Fiche d'identité
Naissance 11 mai 1948
à Carmaux (France)
Décès 25 juin 2013 (à 65 ans)
Taille 1,75 m (5 9)
Surnom(s) la truite, Canto
Position ailier, Arrière
Carrière en junior
Période Équipe  
1963-1967
1967-1968
Stade toulousain
AS Béziers
Carrière en senior
Période Équipe M (Pts)a
1968-1978
1978-1980
AS Béziers
CA Bédarieux
? (?)
 ? (?)
Carrière en équipe nationale
Période Équipe M (Pts)b
1970-1975 Drapeau : France France 17 (13)
Carrière d'entraîneur
Période Équipe  
1980-???? AS Béziers

a Compétitions nationales et continentales officielles uniquement.
b Matchs officiels uniquement.
Dernière mise à jour le 13 mai 2013.

Jack Cantoni dit Canto, né le 11 mai 1948 à Carmaux et mort le 25 juin 2013, est un joueur français de rugby à XV évoluant au poste d'ailier, puis rapidement celui d'arrière. International à 17 reprises, il gagne deux fois le Tournoi des Cinq Nations. Il effectue la majeure partie de sa carrière avec l'AS Béziers avec qui il obtient sept titres de Champion de France en tant que joueur et un en tant qu'entraineur.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jack Cantoni est le fils de Vincent Cantoni, un grand ailier international treiziste vice-champion du monde en 1954[1]. C'est donc naturellement qu'il débute au rugby à XIII en cadets avec le Toulouse olympique XIII[1]. Recruté en 1965 au Stade toulousain pour rejoindre le rugby à XV, il est ensuite repéré par l'AS Béziers qu'il rejoint en 1967 en équipe junior[2]. Il remporte la Coupe Frantz-Reichel en 1968[2].

Il passe ensuite en équipe première et remporte sept titres de Champion de France de 1971 à 1980[2]. Lors de la première finale en 1971 remporté contre le RC Toulon, il est à l'origine de l'essai égalisateur à la 75e minute sur une action de plus de 100 mètres démarrée près de sa ligne d'en but où il élimine trois adversaires en effectuant des crochets avant de passer le ballon à René Séguier qui s'en va aplatir[3],[4]. Victime d'une cravate juste après la passe, il ne voit pas son coéquipier marquer l'essai égalisateur[5]. Suite à cet exploit, la presse l'affuble du surnom la truite en référence à cette course folle où il évite ses adversaires en réalisant des crochets acrobatiques[3]. Sa saison 1970-1971 est également celle de sa première sélection en équipe de France lors du match contre le pays de Galles dans le cadre du Tournoi des Cinq Nations[6]. Il ne dispute que cette seule rencontre du Tournoi que la France remporte ex-æquo avec les Gallois[6].

L'année suivante, il réalise un autre exploit en marquant un bel essai contre l'Angleterre au stade de Twickenham[3]. Au mois de juin, il participe à la tournée en Afrique du Sud où l'équipe de France obtient un match nul 8 partout à Durban contre les Springboks grâce à un drop marqué en coin par Cantoni des 48 mètres[5]. Il connaît un total de dix-sept sélections en équipe nationale jusqu'en 1975, date de sa dernière sélection[6]. Il reste au club biterrois jusqu'en 1980, puis il part pour ses deux dernières années de joueur au Club athlétique bédaricien. Il devient ensuite un temps le co-entraîneur des « rouges et bleus » de l'AS Béziers avec qui il remporte un huitième titre de Championnat de France en 1981[3],[5].

En dehors des terrains, il est entrepreneur[2]. Il est marié à Jackie avec qui il a deux enfants prénommés Thibaud et Dorothée[1]. Il meurt le 25 juin 2013 à l'âge de 65 ans[1],[3].

Palmarès[modifier | modifier le code]

En club[modifier | modifier le code]

En équipe nationale[modifier | modifier le code]

Détails du parcours de Jack Cantoni dans le Tournoi des Cinq Nations.
Édition Rang Résultats France Résultats J. Cantoni Matchs J. Cantoni
Cinq Nations 1970 1 3 v, 0 n, 1 d 0 v, 0 n, 1 d 1/4
Cinq Nations 1971 2 1 v, 2 n, 1 d 1 v, 2 n, 1 d 4/4
Cinq Nations 1972 4 1 v, 0 n, 3 d 0 v, 0 n, 2 d 2/4
Cinq Nations 1973 1 2 v, 0 n, 2 d 2 v, 0 n, 1 d 3/4
Cinq Nations 1975 2 2 v, 0 n, 2 d 0 v, 0 n, 0 d 1/4

Légende : v = victoire ; n = match nul ; d = défaite ; la ligne est en gras quand il y a Grand Chelem.

Distinctions personnelles[modifier | modifier le code]

  • Meilleur marqueur du championnat en 1970[5]
  • Oscar midi olympique d'argent en 1971[2]

Statistiques en équipe nationale[modifier | modifier le code]

De 1970 à 1975, Jack Cantoni connaît dix-sept sélections en équipe de France, marquant trois essais et un drop soit un total de treize points. Il dispute notamment cinq Tournois des Cinq Nations[6].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d G.N., « Jack Cantoni n'est plus », sur www.lequipe.fr, L'Équipe,‎ 25 juin 2013 (consulté le 25 juin 2013)
  2. a, b, c, d et e « Cantoni Jack », sur www.finalesrugby.com (consulté le 21 novembre 2013)
  3. a, b, c, d et e « Rugby/Béziers : Jack Cantoni, légende de l'ASB, n'est plus », sur www.midilibre.fr, Midi libre,‎ 25 juin 2013 (consulté le 25 juin 2013)
  4. « Stade Municipal, Parc Lescure, Bordeaux, 16 mai 1971 », sur www.lnr.fr, LNR,‎ 28 juillet 2004 (consulté le 21 novembre 2013)
  5. a, b, c, d et e Patrice Espinasse, « Cantoni, l’art du crochet au service du grand Béziers », Midi libre,‎ 14 juin 2007, p. 11 (lire en ligne)
  6. a, b, c, d et e (en) « Jack Cantoni », sur www.espnscrum.com, ESPN (consulté le 21 novembre 2013)

Lien externe[modifier | modifier le code]