Jabiru d'Afrique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Jabiru d'Afrique

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Ephippiorhynchus senegalensis

Classification (COI)
Règne Animalia
Embranchement Chordata
Classe Aves
Ordre Ciconiiformes
Famille Ciconiidae
Genre Ephippiorhynchus

Nom binominal

Ephippiorhynchus senegalensis
(Shaw, 1800)

Statut de conservation UICN

( LC )
LC  : Préoccupation mineure

Statut CITES

Sur l'annexe  III  de la CITES Annexe III , Rév. du 17-02-2005
Pays concerné : Ghana

Le Jabiru d'Afrique ou Jabiru du Sénégal (Ephippiorhynchus senegalensis) est une espèce de grand échassier de la famille des Ciconiidae.

Description[modifier | modifier le code]

Détail de la tête et du bec, dont la forme et la courbure sont inhabituelles chez les oiseaux

Échassier de grande taille, c'est la plus grande espèce de cigogne avec le Marabout d'Afrique. C'est un oiseau élégant avec un cou, des pattes et un bec particulièrement allongés. Le plumage est bicolore : le cou, la tête, les ailes (excepté les rémiges) et le dos sont noirs, le reste est blanc. Le cou est parfois légèrement irisé. Les jambes sont noires, mais les "genoux" et les pieds sont rouge-orangé. Le bec est particulièrement impressionnant : très long et conique, il est rouge-orangé et marqué au 2e quart de sa longueur par une bande noire. La base du bec est recouverte par une large caroncule aplatie en forme de selle, d'où le nom de Saddle-billed Stork en anglais). Le mâle possède deux petites caroncules à la base de la mandibule inférieure. Les yeux de la femelle sont jaunes, ceux du mâle, bruns. Ce sont les seules signes de dimorphisme sexuel chez ces oiseaux, même si le mâle a tendance à être légèrement plus grand. Le juvénile possède le même plumage bicolore, mais les rémiges - blanches chez l'adulte - sont grisâtres. Le bec, par contre, est terne : gris-brun.

Le mâle, pesant entre 5,1 et 7,5 kilogrammes, est en moyenne un peu plus lourd que la femelle (5 à 6,9 kg). Cet oiseau mesure 145 à 150 centimètres pour une envergure de 270 centimètres.

Habitat[modifier | modifier le code]

Cet oiseau fréquente tous les types de zones humides et marécageuses : lacs, étangs, rivières à faible débit, avec une végétation dense. Il se rencontre également dans les savanes humides et inondées.

Répartition[modifier | modifier le code]

Son aire de répartition forme une mince bande entre le Sénégal et le Tchad, puis s'élargit pour englober le Sud du Soudan, l'Éthiopie, l'Érythrée et Djibouti puis descend vers le sud depuis le Congo-Kinshasa et le Kenya jusqu'au Nord de l'Afrique australe. Il est nomade en Mauritanie.

Statut et menaces[modifier | modifier le code]

Bien qu'ayant une aire de répartition relativement étendue, d'environ 17 000 000 km², cette espèce y est assez peu commune. Toutefois, la population compte entre 10 000 et 25 000 individus et aucune menace particulière n'est à craindre. Elle est donc classée en tant qu'espèce à « Préoccupation mineure » (LC)[1].

Dessous des ailes noir et blanc, et œil jaune de la femelle

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.iucnredlist.org/search/details.php/49660/all