Jaša Tomić (ville)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Caractères cyrilliques Cette page contient des caractères cyrilliques. En cas de problème, consultez Aide:Unicode ou testez votre navigateur.
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Tomić.
Jaša Tomić
Јаша Томић
L'église catholique de Jaša Tomić
L'église catholique de Jaša Tomić
Administration
Pays Serbie Serbie
Province Voïvodine
Région Banat serbe
District Banat central
Municipalité Sečanj
Code postal 23 230
Démographie
Population 2 382 hab. (2011)
Densité 29 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 26′ 49″ N 20° 51′ 19″ E / 45.4469, 20.855345° 26′ 49″ Nord 20° 51′ 19″ Est / 45.4469, 20.8553  
Altitude 52 m
Superficie 8 200 ha = 82,0 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Serbie

Voir la carte administrative de Serbie
City locator 14.svg
Jaša Tomić

Géolocalisation sur la carte : Serbie

Voir la carte topographique de Serbie
City locator 14.svg
Jaša Tomić
Liens
Site web Site de Jaša Tomić

Jaša Tomić (en serbe cyrillique : Јаша Томић ; en allemand : Modosch : en hongrois : Módos ; en roumain : Modoş) est une localité de Serbie située dans la province autonome de Voïvodine. Elle fait partie de la municipalité de Sečanj dans le district du Banat central. Au recensement de 2011, elle comptait 2 382 habitants[1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Nom et histoire[modifier | modifier le code]

Le nom actuel de la localité vient de Jaša Tomić (1856-1922), un écrivain et homme politique serbe de Voïvodine. Elle s'appelait autrefois Modoš (Модош).

La localité est mentionnée pour la première fois en 1334 sous le nom de Madus. À cette époque, c'était un village habité par des catholiques hongrois. Le nom ancien de Modoš vient de l'expression latine Modus transiendi, qui signifie « le moyen de traverser (la rivière) ». Pendant la période ottomane, la ville possédait une majorité de peuplement serbe. En 1836, Modoš comptait 3 560 habitants.

En novembre 1918, l'armée de Serbie entra dans la ville. Mais dès juillet 1919, elle fut rattachée à la Roumanie, intégration confirmée par le traité de Versailles. En 1924, la ville ainsi que deux autres localités furent jointes au Royaume des Serbes, des Croates et des Slovènes en échange de la ville de Jimbolia, qui devint roumaine.

Autrefois, Jaša Tomić était le centre administratif de la municipalité à laquelle elle appartient, mais, après la Seconde Guerre mondiale, ce centre fut transféré à Sečanj.

En 2005, la ville fut ravagée par d'importantes inondations.

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution historique de la population[modifier | modifier le code]

Évolution démographique
1869 1900 1921 1948 1953 1961 1971 1981 1991
4 272 4 614 4 750 4 378 4 569 4 420 3 831 3 625 3 544
2002 2011 - - - - - - -
2 982[2] 2 382[1] - - - - - - -


Évolution de la population

Répartition de la population par nationalités (2002)[modifier | modifier le code]

Nationalité Nombre %
Serbes 2 126 71,29
Hongrois 251 8,41
Roms 142 4,76
Yougoslaves 125 4,19
Bulgares 29 0,97
Macédoniens 11 0,36
Croates 10 0,33
Roumains 9 0,30
Monténégrins 8 0,26
Russes 8 0,26
Allemands 6 0,20
Musulmans 4 0,13
Slovènes 1 0,03
Bunjevci 1 0,03
Inconnus/Autres[3]

Célébrités[modifier | modifier le code]

Le peintre Stevan Aleksić (1876-1923) a vécu et travaillé près de trente ans à Jaša Tomić ; il y est mort en 1923.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (sr)(en)[PDF] « Recensement de la population, des ménages et des logements dans la République de Serbie 2011 », sur http://webrzs.stat.gov.rs, Site de l'Institut de statistiques de la République de Serbie,‎ 10 novembre 2011 (consulté le 6 avril 2013)
  2. (sr) Livre 9, Population, analyse comparative de la population en 1948, 1953, 1961, 1971, 1981, 1991 et 2002, données par localités, Institut de statistique de la République de Serbie, Belgrade, mai 2004 (ISBN 86-84433-14-9)
  3. (sr) Livre 1, Population, origine nationale ou ethnique, données par localités, Institut de statistique de la République de Serbie, Belgrade, février 2003 (ISBN 86-84433-00-9)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Jovan Erdeljanović, Srbi u Banatu, Novi Sad, 1992.
  • Slobodan Ćurčić, Broj stanovnika Vojvodine, Novi Sad, 1996.
  • Dr. Dušan J. Popović, Srbi u Vojvodini, knjiga I, Novi Sad, 1990.
  • Mgr Erős Lajos, Adalékok a Zrenjanini-Nagybecskereki Egyházmegye történetéhez, 1993. (Additamenta ad historiam Diocesis Zrenjaninensis-Nagybecskerekensis)