J. M. E. McTaggart

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir McTaggart.
John McTaggart Ellis McTaggart

John McTaggart Ellis McTaggart (3 septembre 1866 – 18 janvier 1925), né et mort à Londres, est un philosophe anglais, assistant (« lecturer ») de philosophie au Trinity College de Cambridge de 1897 à sa mort. Métaphysicien idéaliste, intéressé notamment par le système de Hegel, il est, avec Francis Herbert Bradley, l’un des représentants les plus notables de l’idéalisme anglais.

Ses parents s'appelaient Francis et Ellen Ellis. Il fut prénommé « John McTaggart » d'après le nom d'un grand-oncle maternel dont on attendait l'héritage. Quelque temps après sa naissance, la famille prit le nom d'« Ellis McTaggart », ce qui était une condition de l'héritage.

« Radical » dans sa jeunesse, il devint de plus en plus conservateur et se prononça pour l'expulsion de Bertrand Russell de Trinity College pour pacifisme pendant la Première Guerre mondiale.

McTaggart soutient que notre perception du temps est une illusion (ce qu'il démontre en mettant en évidence les contradictions logiques qu'elle recèle). Il nie aussi l'existence de la matière. Il pense que le monde est uniquement constitué d'âmes (identifiées aux êtres humains), qui sont immortelles et reliées une à une ou à plusieurs par l'amour. Il défend l'idée de la réincarnation. En revanche, il argumente contre la croyance en un Dieu personnel et contre l'Esprit absolu de Hegel. En dépit du ton mystique de ses conclusions, sa démarche se veut d'une rigueur logique parfaite.

Livres[modifier | modifier le code]

  • Studies in Hegelian Dialectic (1896)
  • Studies in Hegelian Cosmology (1901)
  • The Unreality of Time (1908, son texte resté le plus célèbre)
  • A Commentary on Hegel's Logic (1910)
  • The Nature of Existence (1921-1927, 2 vol.)

Articles[modifier | modifier le code]

  • « Some Considerations relating to Human Immortality », International Journal of Ethic 13, 1903, p. 152-171.
  • « The Individualism of Value », International Journal of Ethic 18, 1908, p. 433-445.
  • « The Relation between Time and Eternity », Mind 18, 1909, p. 343-362.
  • « The Meaning of Causality », Mind 24, 1915, p. 326-344.

En français[modifier | modifier le code]

  • Sacha Bourgeois-Gironde, McTaggart: temps, éternité, immortalité suivi de Trois essais de John McTaggart, Éditions de L'Éclat, Nîmes, 2000.

Sur les autres projets Wikimedia :