J-PARC

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le J-PARC (Japan Proton Accelerator Research Complex) est un complexe de recherche japonais abritant un accélérateur de particules générant des faisceaux protoniques d'énergie élevée. C'est un projet conjoint du KEK et du JAEA situé sur le campus du JAEA à Tokai, Ibaraki. Parmi les missions du J-PAR[1]C, il y a l'exploration des matériaux, des sciences de la vie, du nucléaire et des particules. Les faisceaux protoniques à haute intensité du J-PARC créent des faisceaux secondaires à haute intensité composés par exemple de neutrons, de mésons et de neutrinos.

Composants[modifier | modifier le code]

Installations centrales du J-PARC

Le J-PARC comprend plusieurs parties, dont :

  1. un accélérateur linéaire à 400 MeV servant aux injections RCS (Reactor coolant system : « système de refroidissement du réacteur [nucléaire] »),
  2. un ADS (Accelerator-driven system : « Système conduit par l'accélérateur » ) à 600 MeV,
  3. un RCS (Rapid Cycling Synchrotron : « Synchroton à cyclage rapide ») à 3 GeV,
  4. un MR (Main Ring : « Anneau principal ») à 50 GeV.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) J-PARC, « Organization & Schedule », J-PARC,‎ mai 2011 (consulté le 18 juin 2011)

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

36° 26′ 42″ N 140° 36′ 22″ E / 36.445, 140.606