J'adore

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

J'adore

Description de cette image, également commentée ci-après

Flacon de J'adore.

Information
Marque Parfums Christian Dior
Lancement 1999
Créateur Calice Becker
Égéries Carmen Kass, Tiiu Kuik et Charlize Theron
Composition ylang-ylang, rose de Turquie, jasmin sambac, tubéreuse, fleur d'oranger, vanille de Tahiti, fève tonka
Cible Parfum féminin

J'adore est un parfum de Parfums Christian Dior[1] créé en 1999. J'adore est le parfum féminin le plus vendu en France en 2013.

Historique[modifier | modifier le code]

J'adore est créé en 1999 par Calice Becker[2],[3] et Ann Gottlieb[4], sous l'impulsion de Sabina Belli, alors directrice internationale des produits parfums chez Dior[5]. Le flacon en verre en forme d'amphore a été créé par Hervé van der Straeten (ancien joaillier[6]), qui avait déjà travaillé pour Dior, rappelant le parfum Miss Dior[7]. Un an après sa sortie, le parfum est commercialisé en édition limitée à 500 exemplaires avec un flacon en cristal et fils d'or réalisé par Baccarat[5]. Cette opération est réitérée début 2012 pour une nouvelle édition limitée avec la même cristallerie[8]. Fin 2012, c'est Jean-Michel Othoniel qui réalise, avec Salviati (en), une édition limitée à un peu moins de 1 000 exemplaires du parfum J'adore L'Absolu[9].

Alors que N° 5 de Chanel est pendant plusieurs années numéro 1 des ventes en France[5] mais arrive à saturation du marché national, J'adore prend sa place[10] en 2011 avec un chiffre d'affaires de 50,7 millions d'euros[7] et 4 % de part de marché[11], toujours suivi du parfum Angel[12]. En 2013, J'adore a été le parfum le plus vendu en France avec près de 826.000 flacons écoulés, ce qui représente 55 millions d'euros de chiffre d'affaires[13].

Notes : ylang-ylang, rose de Turquie, jasmin sambac, tubéreuse, fleur d'oranger, vanille de Tahiti, fève tonka.

Le parfum est décliné dans les versions J'adore L'Eau et J'adore L'Absolu. La particularité du flacon est également que le nom « J'adore » n'apparait pas directement sur celui-ci. Prochaine déclinaison de ce parfum : L'infini de Dior.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Contrairement à la « Couture », la société « parfums » Christian Dior appartient à LVMH
  2. (en) Chandler Burr, The perfect scent: a year inside the perfume industry in Paris and New York, Macmillan, 2008, p. 149
  3. (en) Chandler Burr, « Scent Notes - J’adore by Dior », sur nytimes.com, The New York Times,‎ 20 décembre 2007 (consulté en 8 août 2012)
  4. (en) Ann Gottlieb, liste des clients, sur son site officiel
  5. a, b et c « Le parfum J'adore de Dior a 10 ans » L'Express Styles, 3 décembre 2009
  6. « Dans les murs d'Hervé Van der Straeten »L'Express Styles, 1er avril 2008
  7. a et b « Les parfums que les Français adorent : Bénéficiant des moyens de LWMH, Dior s'impose en tête des ventes », Challenges, no 285,‎ 26 janvier 2012, p. 33 (ISSN 0751-4417)
  8. Marion Vignal, « Dans les coulisses de Dior et de Baccarat », sur lexpress.fr/styles, L'Express,‎ 3 janvier 2012 (consulté en 1er juillet 2012)
  9. Béatrice Thivend-Grignola (photogr. Parfums Christian Dior & Sophie Carre), « J'adore de Dior de l'or en flacon », Gala, Prisma Media , no 1011,‎ 24 octobre 2012, p. 128 à 130 (ISSN 1243-6070)
    « C'est parce que l'artiste Jean-Michel Othoniel a fait du verre sa matière de prédilection que les Parfums Christian Dior lui ont laissé carte blanche pour concevoir et faire réaliser par les maîtres verriers Salviati, de Murano, cette édition limitée. »
  10. Olivier Mongeau, « Plus de Dior dans J'adore » Stratégies, 8 septembre 2011
  11. Margaret Alwan, « J'Adore de Dior, toujours n°1 devant Chanel », sur lexpress.fr/styles, L'Express,‎ 17 janvier 2012 (consulté le 9 juin 2012)
  12. « La lutte au finish de J'adore de Dior et N° 5 de Chanel » Les Échos, 7 mars 2011
  13. Thiébault Dromard, Classement : J’adore de Dior reste numéro 1 des ventes de parfums en France, Challenges, 2 février 2014

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]