Jürgen Jost

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Jost.

Jürgen Jost (9 juin 1956 à Münster) est un mathématicien allemand. Il est depuis 1996 directeur de Institut Max-Planck de mathématique des sciences à Leipzig.

Jürgen Jost (à droite) à l'université Bar-Ilan en 2008, avec Yum-Tong Siu et Mina Teicher

Biographie[modifier | modifier le code]

Après des études supérieures en mathématiques, physique, économie et philosophie, Jürgen Jost a obtenu en 1980, à l'université de Bonn, un doctorat, sous la direction de Stefan Hildebrandt (de)[1]. Il y a passé en 1984 une habilitation en mathématiques, puis il a occupé, à l'université de Bochum, la chaire de « mathématiques X, analyse ». À la même époque, il a été le coordonnateur du groupe « Analyse stochastique et systèmes à une infinité de degrés de liberté », dans le cadre du projet spécial de recherches n° 237, tenu de juillet 1987 à décembre 1996.

Ses travaux lui ont valu, en 1993, le prix Gottfried Wilhelm Leibniz de la Deutsche Forschungsgemeinschaft.

Depuis 1996, il est directeur et membre scientifique de l'Institut Max-Planck de mathématique des sciences à Leipzig, répondant ainsi, après plus de 10 ans de travaux à Bochum, à l'offre de cet institut « d'aborder de nouveaux problèmes de recherche à la frontière entre mathématiques et les sciences naturelles et d'encourager simultanément la recherche mathématique en Allemagne, en particulier dans les domaines de la géométrie et de l'analyse ».

Il a été nommé en 1998 professeur honoraire à l'université de Leipzig. En 2002, il y a fondé, avec deux collègues de l'Institut Max-Planck, le Centre interdisciplinaire pour la bio-informatique (IZBI).

Jost a été orateur invité au Congrès international des mathématiciens de 1986 à Berkeley (Californie), avec une conférence intitulée Two dimensional geometric variational problems. Il est membre de de l'Académie des sciences et de la littérature (de) à Mayence (1998), de l'Académie des sciences de Saxe (de) à Leipzig (2001), de la Leopoldina à Halle (2002) et membre extérieur de l'Institut de Santa Fe au Nouveau-Mexique.

Thèmes de recherche[modifier | modifier le code]

Sélection de publications[modifier | modifier le code]

  • (en) Harmonic mappings between Riemannian manifolds, ANU-Press, Canberra, 1983
  • (en) Harmonic maps between surfaces, Springer LNM 1062, 1984
  • (en) Nonlinear methods in complex geometry, Birkhäuser, Basel, Boston, coll. DMV-Seminare, n° 10, 1988, 2e éd. 1991
  • (en) Two dimensional geometric variational problems, Wiley-Interscience, Chichester, 1991
  • (de) Differentialgeometrie und Minimalflächen, Springer, 1994, 2e éd. 2007 (avec J.-H. Eschenburg)
  • (en) Riemannian Geometry and Geometric Analysis [détail des éditions]
  • (en) Compact Riemannian Surfaces [détail des éditions]
  • (en) Postmodern Analysis, Springer, 1998, 3e éd. 2005
  • (en) A mathematical introduction to string theory - variational problems, geometric and probabilistic methods (avec S. Albeverio, S. Paycha et S. Scarlatti), London Math. Soc., Lecture Note Series 225, Cambridge Univ. Press, 1997
  • (en) Calculus of Variations (avec X. Li-Jost), Cambridge Univ. Press, 1998
  • (en) Nonpositive curvature: Geometric and analytic aspects, (Lectures in mathematics: ETH Zürich), Birkhäuser-Verlag, Basel, 1997
  • (de) Partielle Differentialgleichungen, Springer, 1998
  • (en) Bosonic Strings: A mathematical treatment, AMS International Press, 2001
  • (en) Partial Differential Equations, Springer, 2002, 2e éd. 2007
  • (en) Dynamical Systems. Examples of Complex Behaviour, Springer, 2005
  • (en) Geometry and Physics, Springer, 2009

Note et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]