Júlio César Baptista

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Júlio César.
Júlio Baptista
Julio Baptista.jpg
Júlio Baptista en 2007
Situation actuelle
Équipe Drapeau : Brésil Cruzeiro
Numéro 10
Biographie
Nom Júlio César Clement Pereira Baptista
Nationalité Drapeau : Brésil Brésilien
Naissance 1er octobre 1981 (33 ans)
Lieu São Paulo (Brésil)
Taille 1,87 m (6 2)[1]
Poste Milieu Offensif, Second Attaquant
Parcours professionnel 1
Saisons Club M. (B.)
2000-2003 Drapeau : Brésil São Paulo FC 59 0(9) [2]
2003-2005 Drapeau : Espagne FC Séville 79 (47)
2005-2008 Drapeau : Espagne Real Madrid 78 (13)
2006-2007 Drapeau : Angleterre Arsenal FC 35 (10)
2008-2010 Drapeau : Italie AS Rome 77 (15)
2011-2013 Drapeau : Espagne Malaga CF 33 (14)
2013- Drapeau : Brésil Cruzeiro 11 (5)
Sélections en équipe nationale 2
Années Équipe M. (B.)
2001 Drapeau : Brésil Brésil - 20 ans 02 0(0) [3]
2001- Drapeau : Brésil Brésil 50 0(8)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.
Dernière mise à jour : 1er juin 2013

Júlio Baptista, nom complet Júlio César Clement Pereira Baptista, est un footballeur brésilien né le 1er octobre 1981 à São Paulo (Brésil). Il joue au poste d'attaquant ou de milieu offensif, avec le club de Cruzeiro mais aussi avec l'équipe du Brésil.

Biographie[modifier | modifier le code]

En club[modifier | modifier le code]

Après avoir débuté sa carrière à São Paulo FC, Baptista signe en 2003 en faveur du club espagnol du FC Séville où il passe deux saisons, avec 63 matchs et 52 buts au total.

Convoité par Arsenal[4] et le Real Madrid en 2005, il signe finalement en faveur des espagnols qui déboursent 20 millions d'euros pour s'offrir le joueur brésilien, soit plus de huit fois la somme déboursée par Séville deux ans plus tôt[5]. Baptista expliquera son choix de rester en Liga afin de pouvoir obtenir la nationalité espagnole[6]. Au milieu des Zidane et Guti, le brésilien réussit quelques performances et marque 8 buts.

Dans les derniers jours du mercato de l'été 2006 et alors que le joueur continue à clamer qu'il souhaite rester dans la capitale espagnole, le Real et Arsenal concluent un échange entre José Antonio Reyes et Baptista qui envoie la bête en Premier League pour un prêt d'une saison[7] .

Baptista peine à s'imposer en Angleterre ne marquant que 3 buts en 24 matchs de championnat. C'est en Coupe de la Ligue qu'il est prolifique avec six réalisations dont un quadruplé lors du quart de finale contre Liverpool[8]. À la fin de la saison, après 10 buts en 35 matchs, le brésilien retourne à Madrid.

Sous la direction du nouvel entraîneur Bernd Schuster, Baptista réussit à s'imposer dans l'attaque des merengues relayant Guti sur le banc. Il marque son premier but européen contre la Lazio de Rome puis en championnat lors du clásico contre Barcelone à la suite d'un formidable une-deux avec Ruud van Nistelrooy, un match remporté 0-1 par le Real[9].

Le joueur s'engage le 14 août 2008 avec le club Italien de l'AS Rome pour un transfert d'un montant de 12 millions d'euros. Son salaire est estimé à 4.5 millions d'euros annuel.

Le 28 décembre 2010 on apprend qu'il va s'engager avec le club de Malaga CF pour deux saisons et demi et un transfert évalué à 2 M€ dès l'ouverture de mercato hivernal. Il y effectue un retour tonitruant en Liga puisqu'en 10 journées il inscrit la bagatelle de 9 buts.

Le 25 juillet 2013, Julio Baptista signe un contrat de 2 ans avec Cruzeiro.

En équipe nationale[modifier | modifier le code]

Il joue 50 fois pour l'équipe du Brésil. Sa première sélection remonte à mai 2001 lors de la Coupe des confédérations et un match nul 0-0 contre le Japon. Il remporte l'édition 2005 puis l'édition 2009 de la Coupe des confédérations.

Absent de la Coupe du monde 2006[10], il participe à la Copa América 2007 (3 buts en 5 matchs) profitant du refus de Zé Roberto de participer à la compétition[11]. Le Brésil remporte la compétition en battant l'Argentine 3-0 en finale. Baptista ouvre le score pour la Seleção dès la quatrième minute du match[12]. Cette performance permet au natif de São Paulo d'obtenir une place de titulaire au sein de l'équipe nationale même si celle-là reste éphémère, en effet le jeune Alexandre Pato se voit peu de temps après devenir titulaire à sa place.

Statistiques[modifier | modifier le code]

Saison Club Championnat Compétition Continentale Coupe Nationale
1999-2003 São Paulo FC (Drapeau du Brésil Brésil) 73 matchs, 10 buts  ?  ?
2003-2004 FC Séville (Drapeau de l'Espagne Espagne) 30 matchs, 20 buts - 6 matchs, 4 buts
2004-2005 FC Séville (Drapeau de l'Espagne Espagne) 33 matchs, 18 buts 8 matchs, 5 buts (C3) 2 matchs, 0 but
2005-2006 Real Madrid (Drapeau de l'Espagne Espagne) 32 matchs, 8 buts 7 matchs, 0 but (C1) 6 matchs, 1 but
2006-2007 Arsenal (Drapeau de l'Angleterre Angleterre) 24 matchs, 3 buts 4 matchs, 1 but (C1) 7 matchs, 6 buts
2007-2008 Real Madrid (Drapeau de l'Espagne Espagne) 27 matchs, 3 buts 3 matchs, 1 but (C1) 3 matchs, 0 but
2008-2009 AS Rome (Drapeau de l'Italie Italie) 27 matchs, 9 buts 7 matchs, 2 buts (C1) 3 matchs, 0 but
2009-2010 AS Rome (Drapeau de l'Italie Italie) 23 matchs, 3 buts 6 matchs, 0 but (C1) 3 matchs, 1 but
2010 AS Rome (Drapeau de l'Italie Italie) 7 matchs, 0 but 1 match, 0 but (C3) -
2011 Málaga CF (Drapeau de l'Espagne Espagne) 11 matchs, 9 buts - -
2011-2012 Málaga CF (Drapeau de l'Espagne Espagne) 4 matchs, 1 but - -
2012-2013 Málaga CF (Drapeau de l'Espagne Espagne) 14 matchs, 4 buts 4 matchs, 0 but (C1) -

Palmarès[modifier | modifier le code]

Avec l'équipe du Brésil[modifier | modifier le code]

Avec São Paulo[modifier | modifier le code]

Avec Arsenal[modifier | modifier le code]

Avec le Real Madrid[modifier | modifier le code]

Distinctions personnelles[modifier | modifier le code]

  • Prix Don Balón de révélation de la Liga en 2004
  • Plus beau but de la saison 2007/2008 de la Liga (But contre le FC Barcelone le 23/12/2008)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (it) Fiche identité sur www.asroma.it
  2. Fiche de Baptista
  3. Baptista en sélections
  4. Baptista proche d'Arsenal ?
  5. Le retour de la Bestia
  6. Baptista enfin au Real
  7. Reyes au Real Madrid
  8. Arsenal surclasseles Reds
  9. Schuster: «Trop tôt pour parler de titre»
  10. Les bannis de la Coupe du Monde 2006
  11. Baptista remplace Zé Roberto
  12. Copa America - Le Brésil encore et toujours

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :