Jörg Immendorff

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Jörg Immendorff

Naissance
Bleckede, Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Décès (à 61 ans)
Düsseldorf, Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Activités Peintre
Mouvement artistique Néo-expressionnisme

Jörg Immendorff (né le à Bleckede, Allemagne - mort le à Düsseldorf) est un peintre allemand contemporain.

Biographie[modifier | modifier le code]

Mémorial Hans-Albers, à Hamburg

D'abord instituteur, Jörg Immendorff s'initie à l'art du paysage dans les années 1960 avec Teo Otto (en). Il étudie ensuite à l'académie des beaux-arts de Düsseldorf de 1963 à 1964 et devient l'élève de Joseph Beuys.

Il rêve de devenir célèbre et de « faire quelque chose de nouveau ». En 1968, il crée le mouvement « Lidl » (mot allemand qui décrit le son d’un hochet de bébé, moyen de communication avant la maîtrise du langage). Ce concept englobe toutes sortes d’activités de groupe : « Lidl académie », « Lidl espace », « Lidl sport », « Lidl théâtre ».

Au début des années 1970, Immendorff se tourne vers la peinture militante et s'engage contre la guerre du Viêt Nam. À partir de 1976, il recentre son œuvre sur l'histoire de l'Allemagne, notamment la question de la division des deux Allemagnes, et peint une série de tableaux intitulée « Café Deutschland ».

Dans les années 1980, sa peinture devient plus symbolique et allégorique, et il peint une nouvelle série autour du « Café de Flore ». En 1985, il est invité à exposer à la Biennale de Paris.

En 1996, il devient professeur à l'académie de Düsseldorf, dont il est issu.

Immendorff a, au cours de sa vie défrayé la rubriques des faits divers. Ainsi, il aimait poser pour la presse « people » avec son épouse d'origine bulgare, de 30 ans sa cadette.

En août 2004, il est condamné par la justice allemande à onze mois de prison avec sursis et 150 000 euros d'amende pour avoir été trouvé en possession de cocaïne.

Œuvre[modifier | modifier le code]

Les toiles très colorées d'Immendorff le rattachent au courant néo-expressionniste allemand, appelé aussi les « Nouveaux Fauves », qui rassemble des artistes issus de l'académie des beaux-arts de Düsseldorf, tels Albert Oehlen ou Martin Kippenberger.

Côte[modifier | modifier le code]

Café de Flore (1991), mesurant un mètre de côté, a été vendu pour 62 000 euros à Cologne[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Lempertz, Die 900. Auktionen, Cologne, 2007.