Józef Lipski

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Józef Lipski
Józef Lipski, en 1933.
Józef Lipski, en 1933.
Fonctions
Ambassadeur de Pologne en Allemagne
Biographie
Date de naissance
Lieu de naissance Brookline, Massachusetts
Date de décès
Lieu de décès Washington

Józef Lipski, né à Wrocław le et mort à Washington le , était un diplomate polonais qui fut ambassadeur en Allemagne nazie du à . Lipski a joué un rôle clé dans la politique étrangère de la Deuxième République de Pologne.

Biographie[modifier | modifier le code]

Formation[modifier | modifier le code]

Lipski avait une formation d'avocat et a rejoint le ministère polonais des Affaires étrangères en 1925.

Une de ses premières missions en 1934 a été de travailler sur le pacte de non-agression germano-polonais.

Ambassadeur en Allemagne[modifier | modifier le code]

Lipski a rencontré le ministre allemand des Affaires étrangères Joachim von Ribbentrop à Berchtesgaden, refuge de montagne d'Hitler, le . Ribbentrop a exigé que la Pologne accepte l'annexion par l'Allemagne de la Ville libre de Dantzig. Lipski a refusé. Selon AJP Taylor, quelques jours avant l'invasion allemande de la Pologne, Lipski a refusé de sortir de son lit, malgré l'insistance des diplomates britanniques, pour rencontrer von Ribbentrop et écouter les dernières exigences de l'Allemagne envers la Pologne. L'anecdote illustre l'attitude de Józef Beck devant la tactique d'Hitler pour faire la demande et faire monter les enchères : la Pologne ne jouerait pas à ce jeu-là. Sous la pression britannique à trouver une solution à la crise de Dantzig, Lipski a finalement téléphoné pour demander une entrevue avec Ribbentrop le , mais après avoir appris que Lipski ne serait là que comme ambassadeur, et non comme plénipotentiaire, la réunion a été annulée. La Pologne a été envahie le lendemain. Selon Taylor, les Allemands étaient au courant des pouvoirs limités de négociation de Lipski.

Seconde Guerre mondiale et après-guerre[modifier | modifier le code]

Au cours de la Seconde Guerre mondiale, Lipski a combattu comme volontaire (1re division des Grenadiers en France) et a ensuite rejoint l'état-major général de l'Armée polonaise de l'Ouest. En 1951, Lipski a déménagé aux États-Unis et y représentait le gouvernement polonais en exil.