Józef Gosławski

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Józef Gosławski

Description de l'image  POL Jozef Goslawski 1960.jpg.
Naissance
Polanówka
Décès
Varsovie
Nationalité Pologne Drapeau de la Pologne
Activités sculpture, médailles
Influencé par Stanisław Szukalski, Xawery Dunikowski, Tadeusz Breyer, Angelo Zanelli
Récompenses Srebrny Krzyż Zasługi (1952) Medal 10-lecia Polski Ludowej (1955)

Œuvres réputées

La statue de Frédéric Chopin à Żelazowa Wola, Le monument antiguerre "Nigdy Wojny" à Luboń

Józef Gosławski (né le 24 avril en 1908 à Polanówka, mort le 23 janvier en 1963 à Varsovie) - sculpteur et médailleur polonais. Auteur de pièces de monnaie (p.ex. de 5 złotys avec un pêcheur), monuments (p.ex. celui de Frédéric Chopin à Żelazowa Wola) et médailles (p.ex. l’Année 1939). Lauréat de plusieurs concours artistiques ; il a été remis la Croix d’Argent du Mérite (du gouvernement polonais).

Biographie[modifier | modifier le code]

Il pass son enfance avec ses frères et sœurs, donc avec son frère cadet Stanisław Gosławski à Wąwolnica. Il commence son éducation artistique à l’École de Constructions à Kazimierz Dolny, fondée par Jan Koszyc-Witkiewicz. Après avoir fini son éducation dans cette école, il passe l’examen d’entrée à l’Académie des Beaux Arts, mais à cause de son trop jeune âge, il n’est pas admis. Il continue donc sa formation à l’École Nationale de l’Artisanat Artistique. À partir de 1929 il est membre du groupe de scouts Le Cœur Cornu de Stanisław Szukalski.

En 1923 il commence ses études supérieures à l’Académie des Beaux Arts, à Cracovie, chez le professeur Xawery Dunikowski. Ensuite, il vient à Varsovie, dans l’atelier du professeur Tadeusz Breyer. Grâce à une bourse il peut partir à Rome, où en 1937 il obtient un diplôme de l’Académie Royale des Beaux Arts. Il reste en Italie jusqu’en 1939 et il prend part aux expositions des artistes polonais Capitole, dont il est vice-président.

Il revient à Varsovie en juillet 1939 car à partir de septembre il devait devenir conservateur au Palais Royal. Il n’a pas pu occuper ce poste à cause de la Deuxième Guerre mondiale. Il passe les années de l’occupation dans sa ville natale Wąwolnica. Après la guerre il entreprend la restauration du bâtiment sous Saint Nicolas pour le Ministère de l’Art et de la Culture à Kazimierz Dolny.
À partir de 1947 il dirige la chaire de la médaillerie et de la gravure de métal à l’École Nationale des Arts Plastiques à Poznań, il est aussi élu président du ZPAP pour la durée de ses fonctions. En 1948, à Kazimierz Dolny, il épouse son étudiante Wanda Mankin et ils ont deux filles - Bożena Stefania et Maria-Anna. À la fin de l’année 1956 il déménage avec sa famille à Varsovie, et en 1961 il est élu président de la section de sculpture du ZPAP. Il meurt subitement le 23 janvier 1963 au seuil d’une nouvelle étape artistique.

La création[modifier | modifier le code]

Le monument antiguerre sur le terrain du camp de concentration du Żabikowo, Luboń

Józef Gosławski est auteur de nombreuses réalisations de sculptures monumentales et de portraits, de médailles, de caricatures, de restaurations, et de dessins. Ses œuvres, en majorité, qui n'ont pas été conservées, témoignent l’influence du cubisme (autoportrait, portrait de Witold Chomicz), de la conception de Szukalski (la caricature de Henryk Uziembło) et aussi des formes proches de la conception des artistes du cercle de l’Art Polonais Appliqué (projet de l’autel de Saint François). Son séjour en Italie et son contact direct avec l’art italien ont provoqué le changement de sa perception artistique - les portraits de Robert, de Marie Maro ou du Sicilien présentent des traces de ses études sur l’art antique. Il est possible de voir l’influence de l’art de la Renaissance dans ses premiers travaux médaillers et dans ses plaques ornementales créées à Rome. Ses réalisations artistiques d’avant-guerre ont disparu dans leur totalité pendant le transport en Pologne en août 1939. L’occupation passée à Wowolnica n’a pas interrompu la création de l’artiste. La situation l’a obligé à s’intéresser aux petites formes sculpturales. Les médailles alors créés étaient consacrées au martyre de la Pologne. Après la Guerre il pratiquait toujours la médaillaire. Il fut l’un de premiers à quitter la forme classique et la forme de la médaille. Il constituait un lien entre la génération de Laszczka et d’Aumiller et les médailleurs d’époque postérieure. Plusieurs prix et acquisitions pour les musées nationaux (Varsovie, Wrocław, Cracovie, Lublin, Toruń) et étrangers (Prague, Athènes, Budapest, Rome, Vatican, Paris, la Haye, Moscou, Saint-Pétersbourg) prouvent sa position importante dans ce domaine. Il s’est aussi remis à la sculpture monumentale en réalisant la statue de Adam Mickiewicz à Gorzów Wielkopolski, le monument aux victimes du camp de concentration à Żabikowo près de Poznań, le groupe Musique sur la place de MDM à Varsovie, la statue de Chopin à Żelazowa Wola. Il a pris part à de nombreux concours en gagnant des prix entre autres pour les projets du monument des Héros de Varsovie, des soldats de la Première Armée Populaire Polonaise ou de Bolesław Prus. L’artiste a aussi réalisé l’autel monumental de la Transfiguration à Maslowie près de Kielce. L’œuvre de Józef Gosławski ne peut pas être considérée comme homogène. Il avait recours à différentes formes de sculpture et de matières. Pourtant le sujet principal de ses œuvres était toujours l’être humain - aussi bien dans son héroïsme que dans son existence quotidienne. Dans ses caricatures, la forme très peu choisie par les sculpteurs – il exprime plutôt son sens de l’humour bienveillant que sa méchanceté ou caractère dénonciateur.

Expositions en solo[modifier | modifier le code]

La statue de Józef Piłsudski à Turek
Année Cité Institution
1933 Cracovie Palais de l'Art
1960 Budapest Ośrodek Kultury Polskiej
1963 Varsovie Dom Wojska Polskiego
1968 Wrocław Mairie
1973 Varsovie Centralne Biuro Wystaw Artystycznych
1974 Varsovie Galeria Wojskowa DWP
1974 Warka Muzeum im. Kazimierza Pułaskiego
1974 Bydgoszcz Musée Régional
1987 Lublin Musée Régional
1995 Kazimierz Dolny Muzeum Nadwiślańskie - Galeria Letnia
1996 Bolesławiec Bolesławiecki Ośrodek Kultury
1997 Chełmno Musée Régional
2000 Konin Musée Régional
2003 Varsovie Galeria Domu Artysty Plastyka

Expositions de groupe[modifier | modifier le code]

Étranger[modifier | modifier le code]

Année État Cité Institution
1932 Drapeau de l'Autriche Autriche Vienne Künstlerhaus
1936 Flag of Italy (1861-1946).svg Italie Rome  ?
1936 Flag of Italy (1861-1946).svg Italie Rome  ?
1950 Tchécoslovaquie Tchécoslovaquie Prague  ?
1950 Drapeau de l'Italie Italie Rome  ?
1959 Drapeau de l'Italie Italie Catane  ?
1959 Drapeau de l'Autriche Autriche Vienne  ?
1963/1964 Flag of the Soviet Union (1955-1980).svg Union soviétique Moscou-Minsk  ?
1964 Drapeau de l'Italie Italie Arezzo  ?
1965 Drapeau de l'Allemagne de l'Est Allemagne de l'Est Berlin-Erfurt-Leipzig  ?
1966 Tchécoslovaquie Tchécoslovaquie Kralupe  ?
1966 Flag of Bulgaria (1946-1948).svg Bulgarie Sofia  ?
1966/1967 Flag of Hungary (1957-1989; unofficial).svg Hongrie -  ?
1967 Flag of SFR Yugoslavia.svg Yougoslavie -  ?
1967 Drapeau de la Finlande Finlande Drapeau de la Suède Suède Drapeau de la Pologne Pologne -  ?
1967 Drapeau de la France France Paris  ?
1968 Flag of the Soviet Union (1955-1980).svg Union soviétique Moscou  ?
1969 Flag of Hungary (1957-1989; unofficial).svg Hongrie Budapest  ?
1971 Drapeau de la France France Paris  ?
1971 Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas La Haye  ?
1972 Drapeau de l'Allemagne de l'Est Allemagne de l'Est Berlin  ?
1985 Tchécoslovaquie Tchécoslovaquie Prague  ?
2003 Drapeau de l'Autriche Autriche Vienne Leopold Museum

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (pl) Anna Rudzka, Józef Gosławski. Rzeźby, monety, medale, Warsaw, Alegoria,‎ 2009 (ISBN 978-83-62248-00-1)
  • (pl) Józef Gosławski 1908-1963. Wystawa prac, Warsaw, Związek Polskich Artystów Plastyków. Centralne Biuro Wystaw Artystycznych,‎ 1973
  • (pl) Słownik artystów polskich i obcych w Polsce działających, vol. II, Wrocław, Ossolineum,‎ 1975
  • (pl) Józef Gosławski. Wystawa w 40-lecie śmierci (ISBN 83-89099-46-2)
  • (pl) Krzysztof Głuchowski, Śladami pradziadów, London, Polonia Aid Foundation Trust,‎ 2001 (ISBN 1-872286-69-0), « Józwa Gosławski »
  • (pl) Maria Anna Rudzka, Rzeźba w Polsce (1945-2008), vol. XIII, Orońsko, Centrum Rzeźby Polskiej,‎ 2008 (ISBN 978-83-85901-71-6), « Józef Gosławski - formy duże i małe »
  • (en) Anna Rudzka, « It's worth looking up... », Zabytki. Heritage, Warsaw, Przedsiębiorstwo Wydawnicze Rzeczpospolita SA, vol. 7 (30),‎ juillet 2008, p. 6-9 (ISSN 1640-0194)
  • (en) Anna Rudzka, « Copernicus, a fisherman and elk, this is about Józef Gosławski's coins », Zabytki. Heritage, Warsaw, Przedsiębiorstwo Wydawnicze Rzeczpospolita SA, vol. 7 (30),‎ juillet 2008, p. 10-13 (ISSN 1640-0194)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :