Jóhanna Sigurðardóttir

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Jóhanna Sigurðardóttir
Jóhanna Sigurðardóttir, en 2007.
Jóhanna Sigurðardóttir, en 2007.
Fonctions
37e Première ministre islandaise

(&&&&&&&&&&&015724 ans, 3 mois et 22 jours)
Président Ólafur Ragnar Grímsson
Gouvernement Sigurðardóttir I et II
Législature 46e et 47eAlthing
Coalition Sam-Vg
Prédécesseur Geir Haarde
Successeur Sigmundur Davíð Gunnlaugsson
Présidente de l'Alliance
Prédécesseur Ingibjörg Sólrún Gísladóttir
Successeur Árni Páll Árnason
Ministre des Affaires sociales
Premier ministre Geir Haarde
Prédécesseur Magnús Stefánsson
Successeur Ásta Ragnheiður Jóhannesdóttir
Premier ministre Þorsteinn Pálsson
Steingrímur Hermannsson
Davíð Oddsson
Prédécesseur Alexander Stefánsson
Successeur Guðmundur Árni Stefánsson
Biographie
Date de naissance (71 ans)
Lieu de naissance Reykjavik (Islande)
Nationalité Drapeau de l'Islande Islandaise
Parti politique Alliance
Conjoint Jónína Leósdóttir
Diplômé de École de commerce d'Islande

Jóhanna Sigurðardóttir
Premiers ministres islandais

Jóhanna Sigurðardóttir[1],[2] [jouːhanːa 'sɪːɣʏrðartouhtɪr], née le à Reykjavik en Islande, est une femme politique islandaise, Première ministre du au .

Biographie[modifier | modifier le code]

Parents[modifier | modifier le code]

Sa grand-mère est l'une des responsables du syndicat des femmes non qualifiées et l'une des fondatrices du Parti socialiste islandais[3]. Son père est professeur de chimie, puis parlementaire et directeur de la sécurité sociale islandaise[3].

Carrière[modifier | modifier le code]

De 1962 à 1971, elle est hôtesse de l'air sur la compagnie nationale Icelandair où elle est l'une des figures du syndicat de l'entreprise dont elle étend les droits[3]. Elle travaille ensuite dans les bureaux d'une entreprise de cartons destinés à l'export de poissons[3], y continuant une activité syndicale.

Députée[modifier | modifier le code]

En 1978, elle est élue à l'Althing, le parlement islandais, sous la bannière du Parti social-démocrate, toujours réélue et très populaire, elle en devient l'une des doyennes[3].

Ministre des Affaires sociales[modifier | modifier le code]

Elle est nommée ministre des Affaires sociales et de la Sécurité sociale le [3]. Elle occupe cette fonction à cinq reprises[3] entre le au et du au dans différentes coalitions gouvernementales auxquelles son parti participe. Son implication continue dans le sort des démunis lui vaut un jour d'être qualifiée de manière sarcastique par le président de son parti de « sainte Johanna »[3].

Première ministre d'Islande[modifier | modifier le code]

Le , elle est chargée de former le gouvernement, suite à la grave crise économique qui, sous la pression populaire, a entraîné la démission de Geir Haarde. Elle est la première femme à accéder au poste de Premier ministre en Islande, ainsi que la première chef de gouvernement au monde à s'être déclaré ouvertement homosexuelle[4],[5],[6].

Elle ne se représente pas aux élections législatives de 2013.

Vie de famille[modifier | modifier le code]

Elle a une sœur jumelle[3]. D'abord mariée avec Þorvaldur Steinar Jóhannesson[7], elle a avec lui deux garçons[3] nés en 1972 et 1977. En 2002, Jóhanna épouse en union civile sa compagne, la femme de lettres et journaliste Jónína Leósdóttir, de douze ans sa cadette.

Le 11 juin 2010, l'Althing légalise à l'unanimité le mariage homosexuel. Le 27 juin suivant, la loi entre en vigueur et Jóhanna Sigurðardóttir épouse sa compagne, en faisant convertir son union civile de 2002 en mariage.

De ce fait, elle a depuis souvent été présentée comme la « première chef de gouvernement lesbienne » au monde par les médias[8].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Orthographe alternative : Johanna Sigurdardottir, notamment dans la presse qui n'applique pas les diacritiques ni les caractères spéciaux.
  2. En Islande, les personnes sont identifiées la plupart du temps par leur prénom, suivi de leur nom patronymique, c’est-à-dire de la mention du prénom de leur père (ou, parfois, de leur mère), suivi de fils/fille de. Dans le cas présent, la Premier ministre est désigné par son prénom Jóhanna
  3. a, b, c, d, e, f, g, h, i et j « Sainte Johanna à Reykjavik », Le Monde, 20 février 2009.
  4. « Islande : Le nouveau gouvernement a été nommé », Radio France International,‎ 1er février 2009 (consulté le 1er février 2009)
  5. (en) Jonas Moody, « "Iceland Picks the World's First Openly Gay PM" », Time,‎ 30 janvier 2009
  6. (en) « "First gay PM for Iceland cabinet" », BBC News,‎ 1er février 2009
  7. (en) Jóhanna Sigurðardóttir Biography
  8. (en) "Iceland's PM marks gay milestone", BBC

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexe[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]