Jésus de Nazareth (mini-série)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Jésus de Nazareth

Titre original Jesus of Nazareth
Réalisation Franco Zeffirelli
Scénario Anthony Burgess
Suso Cecchi D'Amico
Franco Zeffirelli
Acteurs principaux
Pays d’origine Drapeau de l'Italie Italie / Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Genre Film biographique
Sortie 1977
Durée Originale : 371 min
RU : 360 min
Non censuré : 382 min

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Jésus (homonymie).

Jésus de Nazareth (Jesus of Nazareth) est une mini-série Italo-britannique de six heures et seize minutes réalisée par Franco Zeffirelli en 1977. La série raconte la naissance, le ministère, le procès, la mort et la résurrection de Jésus tel que présenté dans le Nouveau Testament. Diffusée pour la première fois pour le dimanche des Rameaux et la Pâques de 1977. Produite par Lew Grade (en), elle a été écrite par Zeffirelli et Suso Cecchi d'Amico. Réalisée sur une demande de Paul VI, cette mini-série a eu beaucoup de succès et a été diffusée à la télévision dans un certain nombre de pays.

Synopsis[modifier | modifier le code]

La vie de Jésus de Nazareth mélangeant les quatre évangiles, les épisodes sont représentés par ordre chronologique.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Genèse[modifier | modifier le code]

L'idée originale vint d'abord de la télévision italienne, qui contacta Lew Grade à l'ATA, ce dernier venait de produire un Moïse avec Burt Lancaster. Enthousiasmé, Lew Grade s'envola pour Rome où il obtint une audience avec le pape Paul VI. Le pape donna son accord à l'ensemble du projet, mais la télévision italienne tenait à avoir un droit de regard sur le réalisateur. Celui en tête de liste était d'abord Ingmar Bergman, à qui ils commandèrent un premier synopsis, mais le traitement donné par Bergman à l'histoire ne fut pas satisfaisant. Lew Grade approcha alors Zeffirelli, connaissant ses convictions religieuses profondes. Voyant l'ampleur du projet, quelques jours avant Noël 1973, Zeffirelli télégraphia son accord et le projet démarra.

Casting[modifier | modifier le code]

Zeffirelli voulait à tout prix éviter de truffer la série de célébrités ne cadrant pas avec l'aspect saint de l'histoire, comme la vierge Marie par exemple. Alors intervint Laurence Olivier, fervent chrétien, qui brûlait d'envie de participer au projet sans en tirer gloire ou argent. Le producteur associé de la série, Dyson Lovell (en), qui collaborait avec Zeffirelli depuis Roméo et Juliette, établit un système de rémunération attribuant à chaque vedette 30 000 $ par semaine, ni plus ni moins. La présence d'Olivier dans la distribution déclencha l'afflux de vedettes du monde entier. Anthony Quinn interpréterait Caïphe, Ernest Borgnine le centurion, Peter Ustinov le roi Hérode, Christopher Plummer Hérode Antipas, James Mason Joseph d'Arimathie. Elizabeth Taylor fut pressentie pour le rôle de Marie-Madeleine, mais elle était souffrante, Anne Bancroft fut donc engagée, malgré des exigence salariales élevées, procédé qu'elle utilisait pour décourager les producteurs malvenus. Le rôle de Pilate fut offert à Marcello Mastroianni, mais le cachet qu'il demandait était trop élevé. Rod Steiger fut engagé à sa place.

Pour la vierge Marie, Zeffirelli se souvint d'Olivia Hussey de qui il était demeuré proche depuis le tournage de Roméo et Juliette. Un essai convainquit les producteurs qu'elle pouvait jouer à la fois la Vierge jeune et en douleur. Zeffirelli rejeta l'idée d'un ange entouré d'un halo de lumière au profit d'un simple rayon de lumière tombant sur son visage depuis une ouverture dans le mur.

Robert Powell[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Robert Powell.

L'acteur britannique Robert Powell auditionnait pour le rôle de Judas lorsque Zeffirelli remarqua que ses yeux conviendraient peut-être au personnage du Christ. Il tint à lui faire faire un essai, malgré l'opposition d'un des producteurs. Zeffirelli envoya Powell bronzer au soleil pour lui faire perdre, selon ses dires, l'aspect trop blanchâtre de l'acteur britannique. Zeffirelli fut stupéfait par la prestation de Powell, qui fut engagé pour jouer le Christ. Le Christ enfant est interprété par Lorenzo Monet à l'âge de 12 ans et par Immad Cohen tout petit.

Distribution[modifier | modifier le code]

Rôle vedette[modifier | modifier le code]

Rôle covedette[modifier | modifier le code]

Budget[modifier | modifier le code]

La mini-série a fait le tour du monde et a connu un succès considérable avec 27 millions de spectateurs en Italie et 2,5 milliards dans le monde entier. Elle a été tournée en Tunisie, au Maroc et au Mexique sur un budget estimé entre $ 12 millions et $ 18 millions, et a même été nominée à l'Emmy Award du théâtre.

Controverses[modifier | modifier le code]

Avant sa diffusion initiale, la série fut le centre d'une levée de boucliers de certains évangélistes chrétiens américains menés par Bob Jones III, fondateur de l'université Bob Jones en Caroline du Sud. Zeffirelli avait déclaré à un journaliste du Modern Screen que le film tenterait de dépeindre Jésus comme un homme ordinaire, doux, fragile et simple. Jones dénonça comme un blasphème cette dénaturation de la nature divine du Christ. À la suite de cette déclaration, 18 000 lettres de colère furent envoyées à General Motors qui avait sponsorisé la série pour 3 millions de dollars. Devant la controverse, GM se retira et sacrifia son investissement.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

(en) Jésus de Nazareth (mini-série) sur l’Internet Movie Database

Références[modifier | modifier le code]