Jérôme-Napoléon Bonaparte (1830-1893)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bonaparte et Jérôme-Napoléon Bonaparte.
Jérôme Napoléon Bonaparte II en 1852
Armes de la famille Bonaparte

Jérôme Napoléon Bonaparte, deuxième du nom, est un officier franco-américain né le 5 novembre 1830 à Baltimore (Maryland, États-Unis) et décédé le 4 septembre 1893 à Pride's Crossing (Massachusetts, États-Unis).

Il est le fils de Jérôme Napoléon Bonaparte[1] (1805-1870), dit « Bo », et de Susan May Williams, qui auront un autre fils, Charles Joseph Bonaparte-Patterson (1851-1921). De son mariage avec Caroline Leroy Appleton (1840-1911), il eut deux enfants :

  • Louise Eugénie 1873-1923
  • Jérôme 1878-1945 ; mort sans postérité, il est le dernier descendant de la branche Bonaparte-Patterson.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il intègre l’Académie militaire de West Point et en sort diplômé le 1er juillet 1852[2].

Il démissionne le 16 août 1854 de l’armée américaine[2].

Accompagné par son père « Bo », il se rend en 1854 à Paris. Ils sont bien accueillis.

En 1854, la succession de Napoléon III est incertaine et le restera jusqu’à la naissance du « Prince impérial », dit « Loulou », le 16 mars 1856.

L’empereur Napoléon III (cousin germain de « Bo ») réintègre « Bo » et les siens dans la nationalité française par un décret du 30 août 1854.

Napoléon III signe aussi un second décret le 5 septembre 1854 accordant au fils un grade dans l’armée française. Sous-lieutenant au 7e régiment de dragons, il participe peu après à la guerre de Crimée.

Le « prince Napoléon » dit « Plon-Plon » se trouve alors en Orient et voit immédiatement le danger : pour lui les demi-frères « Bo » (1805-1870) et « Plon-Plon » (1822-1891) ne peuvent être considérés tous les deux comme des enfants légitimes.

À la demande de « Plon-Plon », un conseil de la famille impériale (formation rappelant le conseil de famille du code civil) se réunit donc le 4 juillet 1856 et rend une décision ambiguë pour « Bo » et les siens : droit de porter le patronyme Bonaparte reconnu, mais sans droit d’hériter du « roi Jérôme » (ancien roi de Westphalie).

Il n’en poursuit pas moins une longue carrière au sein de l’armée française.

Son père « Bo » décède aux États-Unis le 17 juin 1870.

Il démissionne de l’armée le 31 mars 1871 : « M. le colonel Bonaparte fait connaître que, par suite de la mort de son père, il est devenu chef de famille et qu’il a, en Amérique, des intérêts très importants qu’il ne pourrait sauvegarder en restant au service et qu’il n’a pas hésité à négliger pour prendre part à la guerre[3]. »

Décorations[modifier | modifier le code]

Officier de l'ordre de la Légion d'Honneur (31 octobre 1868)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Sous la direction de Allen Johnson, Dictionary of American Biography (en), éditeur : Charles Scribner’s Sons à New York, 12 volumes (le volume 11 est un supplément, le dernier volume est un index), 1937-1964, volume 1 (Abbe — Brazer), 660 pages + 613 pages, notice « Bonaparte, Jerome Napoleon » (1830-1893) page 429 (de la partie 2 du volume 1 : Barsotti — Brazer), notice signée T. M. S. (Thomas Marshall Spaulding).
  • Sous la direction de M. Prevost et Roman d’Amat, Dictionnaire de biographie française (DBF), volume 6 (Bergeron — Bournon), Paris, librairie Letouzey et Ané, 1954, 1526 pages, 29 cm : notice « 28. Bonaparte-Patterson (Jérôme-Napoléon) [...] né en 1832 [4]» par É. Franceschini, page 934.
  • Sous la direction de Jean Tulard, Dictionnaire du Second Empire, Paris, Fayard, 1995, 1370 pages, 25 cm, ISBN 2-213-59281-0  : entrée « Bonaparte (généalogie des) » par Joseph Valynseele, note 77 de l’entrée notamment (page 173 pour la note 77).
  • Jacques-Olivier Boudon, Le Roi Jérôme, frère prodigue de Napoléon, Paris, Fayard, 2008, 550 pages, 22 x 14 cm, ISBN 978-2-213-61223-2 : dans le chapitre 20 (L’hôte du Palais-Royal), voir les subdivisions Les Patterson entrent en scène et Querelle autour d’une succession.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Lui-même fils aîné de Jérôme Bonaparte, le plus jeune frère de Napoléon Bonaparte.
  2. a et b http://www.tshaonline.org/handbook/online/articles/fbo11 : notice sur « Jerome Napoleon Bonaparte, Jr. » dans l’encyclopédie Handbook of Texas (en) en ligne  ; site consulté le 3 avril 2011.
  3. Rapport au ministre du 3 mars 1871 cité dans la note 77 (figurant page 173) de la notice « Bonaparte (généalogie des) » due à Joseph Valynseele, in Dictionnaire du Second Empire, sous la direction de Jean Tulard, Paris, Fayard, 1995, 1370 pages, 25 cm. (ISBN 2-213-59281-0)
  4. « [...] né en 1832 » : le DBF semble être la seule source donnant 1832 comme année de naissance au lieu de 1830 ; cette même notice précise qu’« il vint en France à l’âge de vingt-deux ans ».

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :