Jérôme Lejeune (musicologue)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Jérôme Lejeune (né à Liège, le 2 février 1952) est un musicologue, gambiste, homme de radio belge, promoteur des musiques anciennes.

Historique[modifier | modifier le code]

Jérôme Lejeune, fils de la musicoloque Suzanne Clercx-Lejeune et de l'historien Jean Lejeune, a obtenu sa licence en Musicologie à l’université de Liège et a étudié la viole de gambe au conservatoire de Bruxelles, dans la classe de Wieland Kuijken.

Depuis 1976 il est professeur d’histoire de la musique au Conservatoire royal de Liège.

Il a consacré sa carrière à la promotion des musiques anciennes (non seulement baroque mais également médiévale, renaissance, classique et pré-romantique) à travers:

  1. ses émissions de radio sur les antennes de la chaîne de musique classique de la radio belge Musiq'3
    1. Musique Ancienne Aujourd'hui
    2. Le Matin des Baroqueux
  2. la création en 1980 du label de disques classiques Ricercar et l'animation de ce label, qui produira près de 300 disques
  3. la direction artistique et la production de nombreux enregistrements de l'ensemble baroque wallon Ricercar Consort.
  4. son activité de professeur d'Histoire de la musique au Conservatoire depuis 1976.
  5. la direction de 2003 à 2007 du festival Nuits de Septembre à Liège, fondé par sa mère, Suzanne Clercx-Lejeune.

Productions de Jérôme Lejeune[modifier | modifier le code]

Parmi plus de 300 enregistrements figurent :

  • 1988 : Deutsche Barock Kantaten (III) (Schein, Tunder, Buxtehude)
  • 1989 : Deutsche Barock Kantaten (V) (Hammerschmidt, Selle Schein, Schütz, Tunder, Weckmann, Lübeck)
  • 1989 : Motets à deux voix de Henry Du Mont
  • 1989 : Cembalo Konzerte e-moll, Sinfonia d-moll, Konzert f-dur de Wilhelm-Friedemann Bach
  • 1995 : Matthäus Passion (1672) de Johann Sebastiani (Deutsche Barock Kantaten XI)
    • avec Greta De Reyghere, Vincent Grégoire, Stéphane Van Dijck, Hervé Lamy, Max Van Egmond
    • enregistré à l'église Saint-Apollinaire de Bolland en avril 1995

Sources[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]